MAGAZINES : PARUTIONS RÉCENTES ET PROCHAINES

Posté le Vendredi 1 décembre 2017

MAGAZINES : PARUTIONS RÉCENTES ET PROCHAINES dans Magazine 17120107425415263615395607

17120107401615263615395602 dans Magazine

17120107402315263615395605

17120107402115263615395604

17120107401915263615395603

17120107402515263615395606

morbius @ 17:43
Enregistré dans Magazine
WHOVIAN’S WHO ! – Les Cybermats

Posté le Mercredi 29 novembre 2017

WHOVIAN'S WHO ! - Les Cybermats dans Whovian's Who 17040608411815263614966947

Le Whovian’s Who, pour tout savoir sur l’univers étonnant de la série DOCTOR WHO grâce à Carine, infatigable fan experte qui voyage à travers l’espace et le temps pour extraire la moindre information sur les personnages, les créatures, les créateurs et les aliens de la série culte ! Pour tous les fans du Docteur, retrouvez le Whovian’s Who sur les Échos d’Altaïr ! Aujourd’hui :

17112905114115263615391500 dans Whovian's Who

LES CYBERMATS

Petits robots métalliques utilisés par les Cybermen, les Cybermats ont un corps généralement segmenté, des yeux, une bouche, certains ont des cils et un type de Cybermats avait des dents visibles. 

17112905134215263615391501D’après certains témoignages, ils étaient créés à partir de matériel organique ne convenant pas à la création de Cyberman : animaux domestiques, jeunes enfants, voire même bébés (« Spare Parts », « The Crystal of Cantus », audios et « Illegal Alien », roman).

On les découvre pour la première fois dans « The Tomb of Cybermen », sur Telos. À cette époque, ils peuvent être désactivés grâce à un champ électrique, cette faiblesse sera éliminée par la suite. 

Les Cybermats qui tentent d’infiltrer la station spatiale W3 au 21eme siècle dans « The Wheel in Space » ont des photorécepteurs à la place des yeux et des épines sur le dos. 

17112905171815263615391503Toujours au 21e siècle, dans « Tournée d’Adieux » (« Closing Time »), un Cybermat aux yeux noirs et pourvu de dents, enterré sous Colchester, arrivait à drainer les lumières de la ville. 

Dans « Revenge of the Cybermen », des Cybermats plats, sans yeux, assistent les Cybermen lorsqu’ils infiltrent Nerva Beacon.

Dans le jeu « Blood of the Cybermen », des Cybermats mordent les humains et les transforment en esclaves Cybermen. Ils apparaissent également dans le jeu « The Eternity Clock » et « Destiny of the Doctors ». Ils jouent le rôle de méchants mineurs dans « LEGO Dimensions ». 

17112905192415263615391505Plus tard, dans « Le Cyberplanificateur  » (« Nightmare in Silver), on croise des Cybermites, sorte de petits drones. Dans le Comic « Dreadnought », on découvre leur rôle dans le processus de conversion. En 2503, dans l’audio « Sword of Orion », un Cybermat prend le contrôle de l’esprit de l’équipage du Vanguard. Dans le comics « Supremacy of the Cybermen », Rassilon s’allie aux Cybermen et le TARDIS se retrouve couvert d’un essaim de Cybermats.

- Carine - (Les Enfants du Temps)

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles du Whovian’s Who :

Les Voords / Le Studio D de Lime Grove / Les Tritovores / L’Académie des Time Lords / Aridius et les Aridiens / Les Mechanoïds / William Emms / Les Drahvins / Les Rills / Le phénomène de la régénération / Brian Hayles / Ian Stuart Black / Les Monoïdes / Le Minotaure, créature du Complexe Divin / Patrick Troughton / Elwyn Jones / Les Caméléons

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com

morbius @ 15:22
Enregistré dans Whovian's Who
LA PAGE STAR TREK (n°6)

Posté le Dimanche 26 novembre 2017

LA PAGE STAR TREK (n°6) dans La page Star Trek 16032610220515263614099487

Après la diffusion de ses 9 premiers épisodes, STAR TREK : DISCOVERY marque une pause. C’est en raison de ce fonctionnement imbécile que nous retrouverons la série en janvier 2018, et c’est donc aussi l’occasion pour nous de tirer un premier bilan qui est loin d’être positif, DISCOVERY s’aventurant dangereusement là où nulle série STAR TREK n’était jamais allée, franchissant allègrement les bornes et détruisant du même coup nos derniers espoirs. Les mécontents pourront toujours se rabattre sur les anciennes séries et films STAR TREK, ou même goûter à la savoureuse parodie THE ORVILLE

Résultat de recherche d'images pour "star trek discovery gif"

(((((((((((( DISCOVERY : UN PREMIER BILAN ))))))))))))

Ne nous égarons pas : STAR TREK : DISCOVERY est bel et bien une grande série télévisée de science-fiction soignée, intelligente et souvent surprenante. Mais voilà, s’il s’agit bien d’une grande série de science-fiction, est-elle pour autant, et tout simplement, une série STAR TREK ?…

Lorsque j’écrivais ces lignes après avoir découvert les deux premiers épisodes flamboyants de DISCOVERY, j’étais loin de me douter que la série serait uniquement axée sur un conflit, celui des Klingons contre la Fédération… ou de la Fédération contre les Klingons…

17112612101215263615386902 dans Star Trek

Alors certes, la première saison n’est pas encore terminée, d’autres épisodes nous attendent, néanmoins cela va faire tout de même 9 chapitres où l’on nous bassine avec cette confrontation géo-politique en oubliant l’essentiel de ce qui fait STAR TREK : l’exploration spatiale, la rencontre d’autres civilisations…

Alors certes, dans un techno-blabla dont seul STAR TREK a le secret, on nous présente ces spores extraterrestres capables de téléporter un vaisseau tout entier d’un bout à l’autre de l’univers, on explore l’homosexualité de deux membres d’équipage pour inscrire définitivement DISCOVERY dans l’air du temps et on nous ramène un Mudd plus dangereux que nature avec une légère pointe d’humour bienvenue dans ce monde de glace…

17112612151415263615386905Pour un vaisseau scientifique plongé au cœur de l’univers, on aurait pu s’attendre à une exploration galactique à grande échelle menée tambour battant dans des missions philosophico-science-fictionnelles ! Il n’en est rien, malheureusement. Il ne s’agit en fait que d’une exploration intérieure, celle d’individus confrontés à leurs propres choix, à leurs propres malaises et à leur propres destinées. Entre la raideur extrême d’un lieutenant-commandeur Burnham éduqué à la vulcaine et un énigmatique capitaine Lorca à la froideur bien marquée, on cherche désespérément des personnages un peu plus « humains » ou chaleureux, et on en trouve quelques-uns, heureusement. Et malgré tout, les icebergs finissent quelque peu par fondre dans les derniers épisodes, laissant place à un rayon de soleil qui n’éclaire pas mieux pour autant ce cosmos très coloré auquel nous n’étions pas habitués dans les précédentes séries STAR TREK…

17112612201715263615386906Faire du STAR TREK nouveau avec cette nouvelle série est forcément nécessaire, mais franchement si c’est pour gommer ce qui fait l’essence même de STAR TREK depuis l’aube des temps, autrement dit l’exploration spatiale dans ce qu’elle a de plus noble, si c’est pour nous donner rendez-vous chaque semaine à bord d’un vaisseau où évoluent des personnages qui ne font naître en nous aucune empathie, si c’est pour sacrifier certaines valeurs inébranlables de la saga STAR TREK sur l’autel effrayant de cette fin d’années 2010, eh bien c’est tout bonnement non, en tout cas pour moi.

J’attends la suite avec impatience, ne serait-ce que pour voir mes propos contredits par des épisodes renouant avec un esprit plus trekkien. Ce n’est pas gagné, je sais…

(((((((((((((((((((((((((((( THE STARS ))))))))))))))))))))))))))))

17112612442015263615386908

(((((((((((((((( STAR TREK BREAKING BAD ))))))))))))))))

À voir d’urgence, ce fan film délirant (en version sous-titrée) intitulé « Breaking Bad, le scénario STAR TREK animé ». Téléportation directe sur le site koreus.com. L’histoire :

17112612555315263615386929

« Pendant le dernier épisode de Breaking Bad (S05E09), Badger raconte à son ami Skinny Pete le scénario Star Trek qu’il a imaginé. Dans le vaisseau Enterprise, l’équipage s’ennuie et décide de faire un concours de mangeur de tartes. »

((((((((((((((((((((((((( KIRK VS GORN )))))))))))))))))))))))))

17112601022115263615386936

(((((((((((((((((((((((((( FICHE GORN ))))))))))))))))))))))))))

Le Club des Entités de la 13e Dimension avait publié sur son site le Dataprofile de Slar, Gorn de l’épisode culte « Arena » de la série classique des sixties. Nous la reproduisons ici avec l’aimable autorisation des entités.

Résultat de recherche d'images pour "star trek gorn gif"

Sujet : Slar.

Espèce : Gorn.

Origine : Tau Lacertae IX.

Apparence : Reptilienne.

17073002014415263615180045Description : Environ 2 mètres de haut, sang froid, peau verte, très costaud, petits trous en guise d’oreilles, bouche dotée d’une dentition de carnivore, griffes puissantes, yeux argentés.

Cousin très, très éloigné : Vélociraptor de la Terre.

Enveloppe corporelle : Gary Combs & Bobby Clark (mais pas les deux dans le même costume quand même, hein).

Cordes vocales : Ted Cassidy.

Citation préférée : Sssss ! Ssssssssss !

Apparition : série STAR TREK (1966-1969), épisode « Arena » (1967).

Grade : Capitaine.

17073002035915263615180046Force : Bien supérieure à celle d’un être humain. Peut soulever un rocher en carton pâte et le balancer en ratant sa cible tout en gardant son sang froid (normal pour un reptile, ha, ha, ha !)

Mission : Doit affronter à mains nues le capitaine Kirk de la Fédération des Planètes Unies sur une planète inconnue dans le cadre d’un duel judiciaire. Le combat est arbitré par les Metrons. Le perdant verra son vaisseau détruit. Le vainqueur gagnera un ticket pour un lavage gratuit au Starship Wash.

Combat à mains nues : Se meut très lentement pour frapper son adversaire, ce qui laisse largement le temps à Kirk de parer les coups et de lui en balancer quelques-uns par derrière, le salopard. 

Résultat de recherche d'images pour "star trek gorn gif"

Destin de Slar : Kirk gagne le duel mais signale aux Metrons qu’il ne souhaite pas voir Slar mourir. Ce dernier est alors téléporté dans son vaisseau (pas l’Enterprise mais le sien, à lui, le Gorn). Slar signale aux Metrons qu’il ne souhaite pas voir Kirk mourir. Les Metrons signalent à Slar qu’il n’a rien compris puisque c’est Kirk qui a remporté le duel et que, par conséquent, il ne peut être tué. Slar conteste alors l’arbitrage et demande à revenir affronter Kirk sur la planète. Slar est donc à nouveau téléporté sur la planète, mais entre-temps Kirk a été téléporté à bord de son vaisseau (pas celui de Slar mais le sien, à lui, l’Enterprise) puisqu’il a gagné le duel et qu’il n’a plus rien à faire ici. Slar pique une crise et passe du vert au rouge avant d’être victime d’un malaise reptilien qui le transforme en Diana. Commence alors une autre vie et une autre histoire pour lui.

Image de prévisualisation YouTube

((((((((((((((((( STAR TREK : ENTERPRISE )))))))))))))))))

17112601375715263615386953

((((((( LE THÈME DE STAR TREK : ENTERPRISE )))))))

Dans cette vidéo, Russell Watson chante son propre générique de STAR TREK : ENTERPRISE lors d’un concert. J’ai mis, à l’époque, beaucoup de temps avant de digérer cette chanson. Aucun STAR TREK n’avait eu jusqu’alors un générique chanté. Et puis finalement je m’y suis habitué et l’ai trouvé superbe. Comme quoi…

Image de prévisualisation YouTube

(((((((((((((((( LIVE LONG AND PROSPER ! ))))))))))))))))

À bientôt pour la prochaine Page STAR TREK. En attendant, longue vie et prospérité, bien sûr !

- Morbius – (morbius501@gmail.com)

video games 90s GIF

Les autres Pages STAR TREK sur Les Échos d’Altaïr :

n°1n°2n°3n°4, n°5

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com

morbius @ 12:02
Enregistré dans La page Star Trek, Star Trek
DEMAIN LES CHIENS

Posté le Jeudi 23 novembre 2017

DEMAIN LES CHIENS dans Littérature 14072703494415263612413227

Un article écrit par TheSFavenger de La SF contre-attaque. Merci à lui de le partager sur Les Échos d’Altaïr.

17112307141615263615382350 dans PublifanOui, Demain Les Chiens fleure bon le vintage et est délicieusement old fashion. Et si la science-fiction bucolique de sieur Simak est agréable à lire, elle n’en reste pas moins affreusement pessimiste, ce livre ne racontant pas moins que la disparition de l’Homme. Alors, il le fait par le biais de récits légendaires contés par des chiens qui ont atteint la sapiens. Le tout tourne d’ailleurs un peu débat philosophico-théologique… Il y a sans doute une critique de la religion derrière mais ce n’est pas l’aspect qui m’intéresse le plus.

Ce livre est surtout une réaction au traumatisme de la Seconde Guerre mondiale et Clifford n’est pas confiant en l’Homme…

Mettons les choses dans leur contexte : la première nouvelle date de 1944 alors que le conflit n’est pas fini. Et à y repenser, voilà déjà 30 ans de pure folie qui se sont écoulées… Il est difficile de dissocier la Première de la Seconde Guerre tant elles sont liées… et il faut avouer que la Deuxième a donné de quoi flipper.

17112307191415263615382351 dans Science-fictionClifford dans sa description de la disparition des villes met le doigt sur un point important : les civils y ont pris plus (bien plus) dans la tronche que les militaires. WWII a en effet marqué une évolution, les civils sont devenus une cible, un levier pour faire tomber les résistances. Ce changement avait juste commencé à prendre forme pendant la Grande Guerre mais fut élevé au niveau de doctrine pour la Seconde… Aussi comprend-on pourquoi Clifford imagine la fin des concentrations urbaines qui ont constituées des cibles de choix pendant le conflit (le titre original du livre est « City »). Au passage, les premières nouvelles datent d’ailleurs d’avant Nagasaki et Hiroshima, mais aussi du bombardement de Dresde pour ne citer qu’eux.

Ces 30 années ont aussi bien évidemment été marquées par le nazisme et autre douceurs fascisantes mais c’était surtout la manifestation d’un phénomène plus profond… L’entre-deux-guerres a été le théâtre d’un recul des démocraties et du sentiment démocratique jamais vu depuis. Recomptons : Allemagne, Russie, Italie, Espagne… partout des dictatures se sont mises en place et en Europe, il n’y a vraiment que la France et le Royaume Uni qui n’ont pas basculé (encore qu’en France, les choses ont chancelé un peu).

17112307221215263615382358La Grande Dépression a bien sûr également aidé à secouer les certitudes économiques et politiques. Mêlez tout ça et vous comprendrez pourquoi Clifford imagine les Hommes vivant seuls et isolés les uns des autres… En vivant ensemble, l’Homme ne sait que se détruire. En bon Américain, il décrit d’ailleurs un monde où les gouvernements ont presque disparu et n’ont pour ainsi dire pas d’influence sur la vie des gens (Clifford était-il républicain ?).

Enfin l’auteur comprend bien que la technologie transformera nos sociétés et pas toujours pour le meilleur. Il donne une large place à la robotisation et a son impact sur le travail (reprendre le programme de la présidentielle de Hamon ou Kosciusko-Morizet)… Plus globalement, on ressent bien que Clifford n’est pas un progressiste au sens ou toute avancée technologique ne signifie pas forcément progrès pour l’Homme (à méditer).

Il y aurait encore énormément de chose à dire mais voilà en gros, certaines des raisons qui font de ce livre une grande œuvre de science-fiction… même si l’ensemble vieillit un peu dans le style.

- TheSFavenger -

Visitez la page de TheSFavenger sur Facebook :

La SF contre-attaque

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com

morbius @ 17:24
Enregistré dans Littérature, Publifan, Science-fiction
UTOPIC FASHION : AGENTS SPATIO-TEMPORELS

Posté le Mercredi 22 novembre 2017

UTOPIC FASHION : AGENTS SPATIO-TEMPORELS dans Utopic fashion 13061310015515263611288448

Et si on s’attardait parfois sur les vêtements à travers les films et les séries de science-fiction ? Et si on explorait les tendances ou les fantasmes exprimés à travers les designs les plus fous, les plus kitchs ou les plus provocants de la SF, mais aussi à travers les plus austères, les plus sérieux ou les plus envisageables dans un avenir plus ou moins éloigné ? Place à Utopic Fashion !

17112208275615263615380930 dans Utopic fashion

Dans un futur éloigné, les agents spatio-temporels bénéficieront d’une combinaison high tech garantissant le maximum de succès à leurs missions.

Nous pouvons admirer ici, sur cette photo, les agents Laureline et Valérian vêtus (ou harnachés…) de leur tenue (ou armure…) destinée à leur fournir une efficacité totale. Bien éloignée, heureusement, de celle de la BD de Mézières et Christin, tenue qui se voulait alors dans un style forcément très seventies et dont s’inspirèrent plus tard les frères Bogdanoff pour TEMPS X (non ? Et pourtant…), elle posa bien des soucis à ses concepteurs pour VALÉRIAN ET LA CITÉ DES MILLE PLANÈTES (2017).

17112209085615263615380945Avant de parvenir au résultat final, il y eut en effet de très nombreux essais qui furent soumis au réalisateur, Luc Besson. Ce dernier apprécie en particulier la conception de ce grand col électronique où sont présents tous les écrans et informations nécessaires.

Quant à Luc Garcia, le designer, celui-ci déclare dans le superbe livre Tout l’Art du Film VALÉRIAN ET LA CITÉ DES MILLE PLANÈTES (éd. Huginn & Muninn) :

« L’idée était de tenter des choses nouvelles et non de retomber dans ce qui existait déjà. Mais nous nous sommes inspirés d’éléments qui existaient déjà. Cela fait partie de l’héritage que nous avons tous à l’esprit, et cela m’a fourni beaucoup d’inspiration. J’avais en tête l’image des conducteurs de chars dans leur combinaison rembourrée, mélangée avec celle que porte les Fremen dans Dune. C’était un vrai patchwork, mais nous sommes parvenus à obtenir quelque chose d’intéressant. »

17112209105815263615380952Top du top, la combinaison de nos agents spatio-temporel possède un interrupteur qui la transforme, dans les cas extrêmes, en une sorte d’armure. C’est ainsi que dans des situations difficiles, la protection de nos agents est totalement assurée, et cette armure permet aussi de traverser des murs ! Hulk en est vert de rage.

Olivier Bériot, responsable des costumes sur le film, confie que la combinaison spatio-temporel, bourrée de technologie, est très fine et s’adapte parfaitement au corps des agents. Il s’agit en fait d’une mousse recouverte d’une couche de peinture métallique, les parties les plus rigides sont sculptées dans de la résine époxy, et les articulations sont conçues en lycra. Voilà tout bonnement, et le tour est joué !

Ou quand les Français font plus fort que les Américains rendus jaloux depuis…

- Morbius – (morbius501@gmail.com)

Résultat de recherche d'images pour "valerian and the city of a thousand planets gif"

Autres articles publiés dans la catégorie Utopic Fashion :

Les femmes de la Lune / Stella et son bikini spatial / Glamour Altaïra / Le futur sera à poils / Tenue des sables / Le X sera soft ! / Cuir moulant et satin kitsch /Paillettes cosmiques / Walkyrie spatiale / Les bouclettes de Zarth Arn / Ah la la, l’alu ! / Conquérantes de l’Univers / Logiquement vulcain / Les couleurs de l’espace / Blouson spatial anti-vampire / L’avenir des pyjamas du futur / Tenue décontractée pour la Lune / Uniformes galactiques / Les coquets de la haute technologie spatiale / Des tenues sobres pour l’Orion / Un XXIIIe siècle plutôt sexy / Clodettes intergalactiques / Bleu de travail spatial / À la mode de Terra / La classe en toutes circonstances / La fleur de l’espace

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com

morbius @ 19:14
Enregistré dans Utopic fashion
VAISSEAUX SF : L’USS ORVILLE

Posté le Samedi 18 novembre 2017

VAISSEAUX SF : L'USS ORVILLE dans Vaisseaux SF 13061310034815263611288456

17111808580115263615375684 dans Vaisseaux SF

USS ORVILLE

L’USS Orville (ou ECV-197) est un vaisseau d’exploration appartenant à l’Union Planétaire du XXVe siècle.

En l’an 2419, l’USS Orville comptait parmi les 3000 vaisseaux de la flotte de l’Union Planétaire. Lorsque son capitaine partit à la retraite, l’amiral Halsey offrit le commandement du vaisseau à Ed Mercer qui en devint alors le nouveau capitaine.

17111809002215263615375686

L’équipage de l’USS Orville se compose de 300 membres dont le commandant Kelly Greyson (ex-épouse du capitaine Mercer), le Dr Claire Finn, le lieutenant Gordon Malloy, le lieutenant-commandant Bortus, le chef de la sécurité Alara Kitan, le lieutenant John LaMarr et l’être artificiel Isaac, officier des sciences et du génie.

L’USS Orville peut atteindre une vitesse de 10 années-lumière/h grâce à un système de propulsion Quantum utilisant du dysonium. Il est de taille moyenne (environ 300 m) par rapport aux autres vaisseaux et possède un rayon tracteur dont le fonctionnement peut être inversé. Le vaisseau comporte également plusieurs navettes.

17111809021115263615375687

Même si l’USS Orville est avant tout un vaisseau d’exploration, il bénéficie d’un système d’armement afin d’assurer sa protection. Ainsi, le navire dispose d’un écran déflecteur qui lui permet de se protéger des impacts. Il possède aussi des armes à impulsion énergétique (capables de causer des dommages considérables sur des vaisseaux encore plus gros) et des torpilles plasma éjectées par des tubes se situant à l’arrière (2 disponibles) et à l’avant (4 disponibles). Enfin, l’USS Orville dispose d’un faisceau de coupe lui permettant par exemple de trancher un astéroïde de plusieurs kilomètres de long en quelques secondes.

L’USS Orville apparaît dans la série de SF parodique THE ORVILLE (2017) et se range parmi les plus beaux vaisseaux avec ses lignes élancées et la forme si particulière de son système de propulsion.

- Morbius – (morbius501@gmail.com)

Résultat de recherche d'images pour "the orville spaceship gif"

Autres vaisseaux présentés dans la catégorie Vaisseaux SF :

Croiseur C-57D / Valley Forge / Discovery One / Fusée du Choc des Mondes /Astroforteresse Galactica / Aigle / Nostromo / Andromeda Ascendant / Serenity /Jupiter 2 / Moya / Vaisseau de Les Premiers Hommes dans la Lune / Lexx / USS Enterprise NCC-1701-D / Destinée / USS Cygnus / Soucoupe de Klaatu / Tardis /Starfury / Liberator / Viper / Thunderbird 3 / Excalibur / Starbug / Vaisseaux des Visiteurs / Sulaco / Event Horizon / BTA Fighter / Odysseus / Moonbase Interceptor /Thunder Fighter / Vaisseau martien /Prometheus / Vaisseau du film Le Guerrier de l’Espace / Nell / Vaisseau du film Explorers / Vaisseau-mère de Rencontres du Troisième Type / Vaisseau du capitaine Yop Solo / Vaisseau de Flesh Gordon / Gunstar / Rodger Young /Liberty 1 (Icarus) / Vaisseau des Maîtres du Temps / NSA Protector / Vaisseau darien / Vaisseau de Saturn 3 /Valkyrie / Ajax / Orion III / Vaisseau d’E.T. / Vaisseau de The Thing / Avalon / Transporcherie / Intruder XB982 / USCSS Covenant

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com

morbius @ 19:04
Enregistré dans Vaisseaux SF
EXPLORATHÈME – Le Cyberpunk

Posté le Mercredi 15 novembre 2017

Certains s’y risquent et tentent de nous exposer leur vision des choses, d’autres sont convaincus de détenir la vérité et la réponse à nos questions. Explorathème vous propose d’explorer librement et sans retenue les principaux thèmes de l’Imaginaire : space opera, cyberpunk, steampunk, heroic fantasy… à travers des vidéos, des points de vue de fans ou d’experts. Aujourd’hui :

LE CYBERPUNK

Image de prévisualisation YouTube

morbius @ 18:25
Enregistré dans Explorathème
ROBOT-COOL (50) : ISAAC

Posté le Lundi 13 novembre 2017

ROBOT-COOL (50) : ISAAC dans Robot-cool 13061309574815263611288444

17111307212215263615367850 dans Robot-cool

Isaac est un être artificiel originaire de la planète Kaylon 1. Il sert à bord du vaisseau USS Orville en tant qu’officier des sciences et du génie.

Comme ses semblables, Isaac considère que toute forme de vie biologique, tels que les humains, est inférieure, ce qui ne l’empêche nullement d’avoir de très bonnes relations avec les membres d’équipage, d’obéir aux ordres de ses supérieurs hiérarchiques ou d’engager des conversations. C’est au contraire pour lui un atout, dans le sens où il a choisi un poste à bord de l’USS Orville afin d’étudier le comportement de la race humaine. Ainsi, au cours de ses missions, Isaac découvre le sarcasme, l’argot et l’humour, domaines auxquels il s’initie parfois avec plus ou moins de succès. 

17111307231915263615367851

Isaac perçoit son environnement grâce à ses capteurs internes et non grâce à ses yeux bleus lumineux qui ne sont que des éléments purement esthétiques. Il possède également la faculté de pouvoir synthétiser la voix de n’importe quel individu.

Isaac apparaît dans la série télévisée américaine THE ORVILLE (2017) et est interprété par Mark Jackson. À travers son nom, on aura compris le clin d’œil au romancier Isaac Asimov, grand spécialiste de l’univers des robots en science-fiction. Isaac n’est pas sans rappeler également un certain Data de la série STAR TREK : THE NEXT GENERATION, androïde qui cherchait lui aussi à comprendre les humains et à imiter leur humour et leurs diverses réactions. Normal, THE ORVILLE s’affirme volontairement comme une parodie de STAR TREK.

- Morbius – (morbius501@gmail.com)

Résultat de recherche d'images pour "isaac the orville gif"

Autres vedettes de la catégorie Robot-Cool :

 Robby / Maximilian / Hector / Gort / Twiki / Cylon / Maria / Robot (Perdus dans l’Espace) / V.I.N.CENT / Tobor / Robot de Silent Running / Androïde de MondwestC-3PO et R2-D2 / Terminator / Data / Androïdes de THX-1138 / Robocop / Steve Austin et Jaimie Sommers / Numéro 5 / Ilia / Robot-John / Nono / WALL-E / Robot Bikini / A.P.E.X. / Peepo / Chalmer / REM / Servante du Gardien / Danguard Ace /Géant de Fer / Protector 101 Killbot / Robot de Total Recall (2012) / Mechagodzilla / Zero / Inspecteur Gadget / MARK 13 / AMEE / Goldorak / Robot Sentry / Marvin / Olga / Questor / Robot de Xenogenesis / Robots de Pyrite / Evolver / Mycènes / Yoyo / Bio-droïdes / Bender

Robot « cool » ou « craignos » ?

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com

morbius @ 17:24
Enregistré dans Robot-cool
UN DESSIN DE FERROD POUR LES ÉCHOS D’ALTAÏR

Posté le Dimanche 12 novembre 2017

UN DESSIN DE FERROD POUR LES ÉCHOS D'ALTAÏR dans Blog 13092910513615263611593982

Encore un superbe dessin de Ferrod pour le blog ! Nous y avions déjà eu droit l’année dernière, toujours au WEG, bien sûr. Vous pourrez admirer son travail sur sa page Facebook, mais aussi sur son site. Merci à lui !

17111209135415263615365536 dans Imaginart

morbius @ 19:14
Enregistré dans Blog, Imaginart
CHILDREN OF THE LIVING-DEAD (2001)

Posté le Jeudi 9 novembre 2017

CHILDREN OF THE LIVING-DEAD

Attention : OFNI ! Quand John Russo et Bill Hinzman, successivement scénariste et acteur jouant le zombie du cimetière au début de LA NUIT DES MORTS-VIVANTS (1968)… et Tom Savini, acteur, maquilleur et cascadeur de ZOMBIE (1979) du même Romero, s’associent pour tourner une pseudo-suite hyper-fauchée de LA NUIT DES MORTS-VIVANTS, ça donne CHILDREN OF THE LIVING-DEAD sorti uniquement en vidéo en 2001.

CHILDREN OF THE LIVING-DEAD (2001) dans Cinéma bis 17110907415215263615360492L’intrigue : En 1987, le serial-killer et violeur Abbott Hayes disparait de la morgue. Peu après, une horde de zombies débarque et balaye la ville. Très peu d’habitants en ressortirons vivant. Quatorze ans plus tard, les rescapés du village tentent en vain d’effacer les traces du passé…

En dehors de la qualité ratée du film, filmé à l’arrache et avec un jeu d’acteurs plus que moyen, j’ai noté deux choses très intéressantes autours de sa conception. La première est son générique, fait de passionnés qui ont dû accepter de tourner ce film pour trois fois rien. Avant tout, je pense que l’on peut attribuer l’influence de CHILDREN OF THE DEAD à John Russo, à la production, et à Bill Hinzman, à la direction de la photographie. John Russo qui était le scénariste de LA NUIT DES MORTS-VIVANTS en 1968, en proposa un re-montage avec quinze minutes additionnelles en 1999, pour le DVD de l’anniversaire des 30 ans du film de Romero. Le début du montage de John Russo de 1999, et l’histoire d’Abbott Hayes dans CHILDREN OF THE LIVING-DEAD sont assez similaires. 17110907443315263615360499 dans FantastiqueL’autre point commun est cette constante chez Russo et que l’on retrouve parfois chez Bill Hizman dans le choix des costumes mortuaires de ses personnages, c’est de créer comme source de zombification dans ses histoires, une forme de sorcellerie ancienne issue des vieilles racines chrétiennes des débuts de la colonisation américaine, ce qui est nettement moins présent chez Romero. Un genre qu’on retrouve pourtant dans le cinéma brésilien par exemple, et qui à mon goût, n’est ni du cinéma gothique, ni du cinéma trash américain né de la guerre du Vietnam, mais plutôt un cinéma d’épouvante destiné avant tout aux descendants de la colonisation américaine, et qui est surtout destiné aux diffusions télévisées.

LA NUIT DES MORTS-VIVANTS étant depuis toujours dans le domaine public, je pense que John Russo cherche moins à s’en attribuer une certaine paternité, qu’à en relancer une franchise très différente de la saga des films de zombies modernes de Romero. Après LA NUIT DES MORTS-VIVANTS, Russo a d’ailleurs fait éditer en romans sa propre trilogie avec « La Nuit des morts vivants » (1974), « Le Réveil des morts vivants » (1978) et « Le Retour des morts vivants » (1978), ces trois romans sortiront en France, en 1985 dans la collection « Gore ». « Le Réveil des morts vivants » ne verra jamais le jour sous forme cinématographique à cause d’un différent entre les deux hommes, et de son côté, G.A. Romero tourne en 1978, ZOMBIE. Et lors de l’adaptation du RETOUR DES MORTS-VIVANTS (1985) par Dan O’Bannon, Russo et Romero se retrouvent indirectement de nouveau en conflit au moment de la sortie du JOUR DES MORTS-VIVANTS.

17110907491815263615360500 dans Trapard

Et Puis John Russo scénarisera encore le remake de 1990 tourné par Tom Savini et celui en 3-D réalisé par Jeff Broadstreet en 2006. Il adaptera aussi lui-même en 1982, son propre roman « Zéro Heure » avec MIDNIGHT et ses anciens rituels de démonologies. On retrouve un peu de cet univers satanique dans CHILDREN OF THE LIVING-DEAD, le tout, mêlé à une ambiance lovecraftienne et zombiesque.

17110907514815263615360501Et qui mieux que Bill Hinzman affichant régulièrement son costard terreux de croque-mort, dans plusieurs films comme FLESH EATER (1988), pourrait suivre Russo dans son entreprise de filmer du zomblard. À eux deux, on ajoute à CHILDREN OF THE LIVING-DEAD, un Tom Savini, de nouveau acteur et cascadeur comme dans ZOMBIE (1979) et qui a l’air de s’en donner cœur joie à jouer les gros bras, et à buter du zombie en faisant des galipettes. Un Samuel Nicotero dans un second rôle, et dont le tonton, Greg Nicotero, est un ancien élève de Tom Savini sur LE JOUR DES MORTS-VIVANTS, et qui est désormais célèbre pour ses maquillages sur la série THE WALKING DEAD. Une Heidi Hinzman (en jeune zombie blonde) qui n’est autre que la fille de Bill Hinzman. Un Robert Oppel qui avait déjà tourné dans un court-métrage amateur de zombies en 1999, REIGN OF THE DEAD. Et malgré le côté très nanar de CHILDREN OF THE LIVING-DEAD, c’est l’ancien complice des B.O. de John Carpenter, Alan Howarth (NEW-YORK 1997, CHRISTINE, JACK BURTON et la saga des HALLOWEEN) qui a composé la musique du film.

- Trapard -

LA BANDE-ANNONCE EN V.O. :

Image de prévisualisation YouTube

morbius @ 17:51
Enregistré dans Cinéma bis, Fantastique, Trapard
12345...257