RAY BRADBURY A DIT…

Posté le Vendredi 3 juillet 2020

RAY BRADBURY A DIT... dans Paroles hxqRJb-rayRay Bradbury a déclaré à propos de l’adaptation cinématographique de son roman Farenheit 451 par François Truffaut :

« Je crois que le Farenheit de Truffaut est parfaitement réussi, il est chargé de pointes d’émotion d’une réelle qualité. Quant à la fin, où l’on voit les défenseurs du livre parcourir un paysage de neige, en récitant les chapitres qu’ils aiment et qu’ils défendent, elle est sublime. Je l’ai revue vingt-cinq fois et j’ai, à chaque fois, pleuré d’émotion. »

morbius @ 18:33
Enregistré dans Paroles
ASWANG (1994)

Posté le Mardi 16 juin 2020

ASWANG (1994) dans Cinéma bis ENfLJb-1

ASWANG (1994)

Réalisation : Wrye Martin et Barry Poltermann

Scénario : Wrye Martin et Barry Poltermann

Production : Wrye Martin, Barry Poltermann, John Biesack, David Dahlman et Steve Farr

Musique : Ken Brahmstedt

Pays : États-Unis, 1994

Interprètes : Norman Moses, Tina Ona Paukstelis, John Kishline, Flora Coker…

ENfLJb-2 dans Cinéma bis américain

ASWANG est une série B américaine qui s’inspire du folklore philippin pour nous faire côtoyer une famille bien déjantée.

L’intrigue : Une jeune femme abandonnée enceinte et désespérée accepte le pacte étrange de jouer la concubine d’un homme riche vivant avec sa mère. Elle est emmenée dans un manoir isolé habité par une famille de fous au sein de laquelle vit un aswang qui tente de se nourrir du sang de l’enfant…

LQfLJb-2 dans Fantastique

Même si l’ensemble n’a rien de très original et filmé de manière très classique, ASWANG a le mérite de proposer une succession de scènes malsaines, et parfois gores, qui sortent le film des sentiers battus du genre Survival. L’autre grand intérêt du film est sa créature centrale, aux particularités assez complexes, et dont voici une définition issue de Wikipedia qui vous en dira plus sur son apparence dans le film :

iSfLJb-1 dans Trapard« Un Aswang (ou Asuwang) est une créature métamorphe du folklore philippin qui peut présenter les traits d’un vampire, d’une goule, d’une sorcière, de différentes espèces de loup-garou, ou encore de tout ceci en même temps. Cette créature est à l’origine de nombreux mythes et légendes. Des colons espagnols font état dès le XVie siècle du fait que l’Aswang est parmi les créatures les plus craintes des mythes philippins. La légende de l’Aswang est assez populaire dans les Philippines, et plus particulièrement dans le Visayas, au sud du Luzon, et à certains endroits de Mindanao. On lui donne également le nom dans différentes régions de « tik-tik », « bayot », « wak-wak », « sok-sok » ou encore « kling-kling ». La grande variété d’histoires autour du mythe de l’Aswang rend difficile la définition d’un jeu précis de caractéristiques. Toutefois, quelques idées sont récurrentes dans leur description : tout d’abord, ce sont toujours des métamorphes, qui vivent le plus souvent en ville, sous une apparence humaine. Ils sont généralement discrets, timides, et plutôt effacés. La nuit cependant, ils se transforment en animaux tels que des chauves-souris, des corbeaux, des ours, des chats noirs, et le plus souvent, des gros chiens noirs. Les Aswangs se nourrissent de foies ou de cœurs humains, qu’ils prélèvent de préférence sur les jeunes enfants ou les fœtus. Pour ce faire, ils utilisent de longues trompes leur permettant d’aspirer les fœtus hors du corps de la mère. Différentes techniques de chasses sont répertoriées, telle que celle du « Tik-Tik » (en référence au bruit que produit cette créature) : l’Aswang émettra un bruit d’autant plus faible qu’il sera proche de sa victime, afin de lui faire croire qu’il s’est éloigné. »

- Trapard -

18031309271915263615610534

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com

morbius @ 18:10
Enregistré dans Cinéma bis, Cinéma bis américain, Fantastique, Trapard
BIENVENUE CHEZ LES KRELLS – Episode 6

Posté le Samedi 13 juin 2020

Au programme de ce sixième épisode : de la SF rétro et de la SF introspective, des cyborgs post-apocalyptiques, des œufs extraterrestres, des tueurs masqués, des ninjas démoniaques, des tueurs déguisés en chats et des assassins du dark-web.

- Trapard -

Cliquez sur l’image ci-dessous ou sur ce lien pour voir la vidéo.

Image de prévisualisation YouTube

morbius @ 16:35
Enregistré dans Bienvenue chez les Krells, Trapard
L’INSTANT SF #1

Posté le Vendredi 12 juin 2020

L'INSTANT SF #1 dans L'instant SF b7AJJb-bannieresf4b

JlAJJb-fond2a dans L'instant SF

« Individuellement, les histoires de science-fiction peuvent paraître triviales aux yeux des philosophes et des critiques d’aujourd’hui, mais l’esprit de la science-fiction, son essence, portent à présent la clé de notre salut, si tant est que nous puissions être sauvés. »

Isaac Asimov

Gifs de escritores | Escritores, Isaac asimov, Gifs

JlAJJb-fond2a

BIFROST 98 //////////////////////////////

JlAJJb-fond2a

Le Bélial’ annonce :

« Dans la lignée du Bifrost 94 et son dossier John W. Campbell, le numéro 98 de votre revue préférée se consacre à un autre grand ancien : Alfred E. van Vogt (1912-2000). Écrivain aux marottes curieuses — des procédés littéraires particuliers pour accoucher d’histoires aux idées foisonnantes, un attrait ponctuel pour la dianétique de L. Ron Hubbard —, van Vogt exerce une influence cruciale sur le jeune Philip K. Dick. À la tête d’une bibliographie riche d’une quarantaine de romans et de plus de soixante-dix nouvelles, intensément publié par J’ai lu dans les années 60 et 70, Van Vogt est à présent tombé dans un oubli partiel. Charge à Bifrost de réhabiliter l’écrivain, au travers d’un dossier exhaustif : un imposant article bio-bibliographique signé Pascal J. Thomas, fin connaisseur de l’auteur, une bibliothèque idéale van-vogtienne, et une bibliographie par Alain Sprauel.

Au sommaire des fictions, cinq nouvelles par van Vogt himself, Thierry Di Rollo, Franck Ferric, Vandana Singh et Michel Pagel. La rubrique « Paroles de… » donnera la parole à Éléonore Calvez de la librairie parisienne Le Nuage vert. Enfin, Roland Lehoucq nous causera de Terre errante de Liu Cixin. »

(NDLR : Le numéro 98 de Bifrost est disponible depuis fin mai)

LAwHJb-1

JlAJJb-fond2a

GÉNÉRATION PROTEUS ////////

JlAJJb-fond2a

Demon Seed GIF - Find & Share on GIPHY

« La maison du couple Alex et Susan Harris, informaticien et psychologue pour enfants, est entièrement automatisée grâce à un système informatique. Il espère résoudre la plupart des problèmes médicaux dans le monde grâce à leur travail en commun, notamment la leucémie dont leur fille est morte. Leur dernier projet se nomme PROTEUS IV ; un ordinateur doté de l’intelligence artificielle. »

GÉNÉRATION PROTEUS (Demon Seed / 1977) est un film de Donald Cammell basé sur un scénario de l’auteur Dean R. Koontz. La talentueuse Julie Christie y incarne une psychologue qui devient la proie de Proteus IV, un ordinateur doté d’une intelligence artificielle exceptionnelle. Son but : procréer afin d’assurer sa descendance… Mais comment un ordinateur peut-il se reproduire au sens humain du terme ? Impossible  bien sûr. Cependant Proteus IV va résoudre le problème en planifiant secrètement son projet dément. Le résultat sera terrible. Un excellent film surprenant, sombre et audacieux. 

Cliquez sur l’affiche ci-dessous pour découvrir la bande-annonce.

GVwHJb-2

JlAJJb-fond2a

MÉTAL HURLANT : RETOUR EN 2021 ///

JlAJJb-fond2a

Le magazine culte « Métal Hurlant » fera son grand retour en 2021 ! Plusieurs fois ressuscité, plusieurs fois décédé, il est comme les vrais héros : immortel ! Pour en savoir plus sur cet événement, cliquez ICI.

MgBJJb-1

JlAJJb-fond2a

DU BILAL ////////////////////////////////////

JlAJJb-fond2a

Un dessin de Bilal pour la nouvelle « Le temps des grandes solitudes » de Jean-Pierre Andrevon dans la revue « Futurs » (n°1 de juin 1978, il y a donc 42 ans…).

2qBJJb-bilal12062020

JlAJJb-fond2a

MAUX DE TÊTE ////////////////////////

JlAJJb-fond2a

kidmograph:“ Į∏∏∑Implanted Memories”

JlAJJb-fond2a

LA PAROLE DE MŒBIUS //////

JlAJJb-fond2a

« Que les gens puissent entrer dans un musée sans le transformer en ossuaire, mais en chapelle ardente parce que dans leur tête, dans leur regard, il y aura une communication, il y aura des forces invisibles, les forces mêmes où l’artiste a puisé son œuvre d’art. L’art, c’est une force conservatrice, mais il faut savoir l’équilibrer en toi avec les fonctions transformatrices. Tu es un être binaire, positif et négatif en même temps, conservateur et novateur, vrai et faux, masculin et féminin, sucré et salé… »

HIBJJb-1

JlAJJb-fond2a

giphy

JlAJJb-fond2a

morbius @ 15:56
Enregistré dans L'instant SF
JAMES CAMERON – HISTOIRE DE LA SCIENCE-FICTION

Posté le Mardi 9 juin 2020

JAMES CAMERON - HISTOIRE DE LA SCIENCE-FICTION dans Cinéma 14072703494415263612413227

CO7IJb-1 dans Littérature

Paru en octobre 2019 chez Mana Books, « James Cameron : Histoire de la Science-Fiction » est le livre tiré de la série documentaire inédite en France et produite par AMC.

Il s’agit de la transcription écrite, sur plus de 220 pages, d’une série d’entretiens passionnants dirigés par le réalisateur James Cameron en compagnie de cinéastes tels que George Lucas, Steven Spielberg, Ridley Scott, Christopher Nolan et Guillermo del Toro, mais aussi Arnold Schwarzenegger. Chacun nous confie sa vision de la science-fiction, son approche à travers le cinéma, sans oublier ses origines littéraires très fréquemment abordées avec de très nombreuses références. James Cameron intervient également, non seulement en tant que maître de cérémonie mais aussi en tant que grand passionné du genre et fin connaisseur. On y évoque aussi les possibilités de vie dans l’univers et on y effleure prudemment l’ufologie…

Des dossiers thématiques très complets et richement illustrés  accompagnent l’ouvrage. Ainsi « Vies extraterrestres », « Dans l’espace lointain », « Les monstres », « Dystopie » et « Machines intelligentes ».

On est souvent agréablement surpris par l’érudition des intervenants, qui ne prennent pas le moins du monde la science-fiction pour de la rigolade. Leurs réflexions sur le genre sont pertinentes à souhait, notamment celles de Cameron, et nous révèlent bien des facettes de leur personnalité et de leur vision du genre SF, les deux étant souvent liés.

Quatrième de couverture :

« Tirés de la série documentaire produite par AMC, ces six entretiens menés personnellement par James Cameron font témoigner Guillermo del Toro, George Lucas, Christopher Nolan, Arnold Schwarzenegger, Ridley Scott et Steven Spielberg sur leur vision du genre, sur son impact et son évolution. Ces cinéastes primés nous entraînent dans des discussions fascinantes autour des extraterrestres, des voyages temporels, des intelligences artificielles ou encore des épopées spatiales. 

Richement illustré, notamment par des archives personnelles et inédites de James Cameron, ce livre offre une analyse poussée sur un genre qui continue à poser des questions, à explorer notre univers et à réjouir les spectateurs du monde entier. »

- Morbius – (morbius501@gmail.com)

18031309271915263615610534

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com

morbius @ 17:23
Enregistré dans Cinéma, Littérature, Science-fiction
ROBOT-CRAIGNOS (119)

Posté le Mercredi 3 juin 2020

ROBOT-CRAIGNOS (119) dans Robot-craignos 13061310000015263611288446

vjvGJb-mandroid3 dans Science-fiction

Le MANDROÏD est un robot télécommandé, construit en Roumanie par Karl Zimmer et son équipe, dont l’un des membres, Drago, est jaloux et veut gagner tout le crédit de l’invention. Zimmer a également travaillé sur une nouvelle source de carburant révolutionnaire. Bien sûr, les États-Unis sont très intéressés par le carburant, envoyant un agent de la CIA pour recueillir des informations et éventuellement se procurer le carburant. Pendant ce temps, Drago veut voir le MANDROID transformé en une arme de guerre mortelle, et il se met donc à causer des ennuis. Il prend le contrôle de MANDROÏD et la mort et la destruction commencent…

ujvGJb-mandroid2 dans Trapard

Le design du MANDROÏD est assez simpliste avec son look d’aviateur ou de Dark Vader du pauvre qui rappelle même un peu le look du VINDICATOR.

MANDROÏD (1993) de Joakim Ersgård est une production Full Moon assez sérieuse et plutôt réussie contrairement à la masse de séries Z que produisait Charles Band à cette époque-là. Le film a été tourné en Roumanie comme les SUBSPECIES de Ted Nicolaou et un certain nombre de Full Moon du début des années 90.

ujvGJb-mandroid1

MANDROÏD est malheureusement très difficile à se procurer. Pour ma part, je l’ai regardé en VO avec un affreux doublage russe par-dessus.

- Trapard -

LA BANDE ANNONCE EN VERSION ANGLAISE :

Image de prévisualisation YouTube

Autres vedettes de la catégorie Robot-Craignos :

Robot de Target Earth / Robot de Devil Girl from Mars / Robot de The Phantom Empire / Robot de The Robot vs. the Aztec Mummy / Robot de Vanishing Shadow /Robot de The Phantom Creeps / Robot de Undersea Kingdom / Robot de Superman (serial) / K1 / Ro-Man / Muffet / Robox / Robot géant des amazones de Star Crash / Robot de Flesh Gordon / 2T2 / Robot de Giant Robot / Gog / Kronos /Robot de The Space Giants / Robert / Wiki / Robots de The Lost Saucer / Robot de L’Invasion des Soucoupes Volantes / Jet Jaguar / Elias / QT-1 / Andy / Dot Matrix / Robot de The Goodies / Torg / Kryten / Robot de Dünyayi Kurtaran Adam /Robot de L’Homme Mécanique / Robot de Supersonic Man / Robot de Cosmo 2000 / Mechani Kong / Sparks / Robots de Ice Pirates / Maria (de Roboforce) / K-9Robot de The Bowery Boys Meet The Monsters / Robot de First Spaceship On Venus / « Friend » / RUR / Crow T. Robot, Gypsy & Tom Servo / Q / Tic Tac /Robowar / Robot de Frigia / Mark 1 / Kip / Doraemon / Robot de Métal Hurlant Chronicles /  Moguera / Robot de Galaxis / IG-88 / Stella / Metalogen Man / Tor /Robot de Superman Contre les Robots / Robot de Lost City / Robot de Supercar /Robot des Thunderbirds / Robot de Alien Armaggedon / Robot de Ikarie XB-1 /Robot de la série TV Superman (1951) / RuR (2) / Roscoe / Robots de Star Odyssey / Robot de La Edad de Piedra / Robot de l’épisode de La Quatrième Dimension : Oncle Simon / Stelekami / Auto / Eyeborgs / Astrul / Robot de Booby Trap / Vindicator / Robot de Bad Channels / Robots d’Alpha Cassiopée / Peebo / Robots de Super Inframan / TARS / Endhiran / Tor / Robot de Blake’s Seven / Vector & Hector / Robot des Arkonides / Robot de Yilmayan Seytan /Robots de La Guerre des Robots / Tau Zeta / Robot de L’Île aux Naufragés / Xar / JANIS 414 & BIO 2100 / Robot de Las Luchadoras contra el Robot Asesino / Robot de 3 Süper Adam / Robot de Klaun Ferdinand  a Raketa / SAM-104 / Robot de Moontrap / Decapitron / Vak & Krel / Robot de Mindwarp / Robot de Der Herr Der Welt / Minotaure / Samouraï Transformer / Klyton / Jen-Diki / Soaron & Terrasson / Robots de Wonder Woman / Orlak / Balbes / Robot de Star Virgin / Automatic Lover / Robot de Star Slammer / Robot de Radiorama / Robot de Robo Vampire / Robot de Top Line / Galax

Robot « cool » ou « craignos » ?

18031309271915263615610534

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com

morbius @ 15:30
Enregistré dans Robot-craignos, Science-fiction, Trapard
MICHIO KAKU A DIT…

Posté le Lundi 1 juin 2020

MICHIO KAKU A DIT... dans Paroles nNDFJb-1Michio Kaku, physicien théoricien et futurologue américain, a déclaré après la déclassification de vidéos sur les OVNI par le gouvernement américain :

« Nous avons atteint un tournant. Il fut un temps où les partisans de l’ufologie devaient prouver que ces objets [Ndlr : les OVNI] provenaient d’une race intelligente de l’espace. Maintenant, le fardeau de la preuve incombe au gouvernement de prouver qu’ils ne viennent pas d’êtres intelligents de l’espace. »

morbius @ 17:09
Enregistré dans Paroles, Ufologie
BIENVENUE CHEZ LES KRELLS – Episode 5 – A new beginning

Posté le Dimanche 31 mai 2020

Voici l’épisode 5 de « Bienvenue chez les Krells ». Je l’ai appelé « A new beginning » en référence aux « Vendredi 13″, mais aussi en rapport avec la fin du confinement. Mais surtout parce que l’émission se lance sans moi désormais, je fais juste du remplissage et du montage, et ça part sur YouTube.

- Trapard -

Cliquez sur l’image ci-dessous ou sur ce lien pour voir la vidéo.

Image de prévisualisation YouTube

morbius @ 15:56
Enregistré dans Bienvenue chez les Krells, Trapard
PLONGÉE DANS LE MERVEILLEUX SCIENTIFIQUE AVEC STEPHEN BAXTER

Posté le Samedi 30 mai 2020

PLONGÉE DANS LE MERVEILLEUX SCIENTIFIQUE AVEC STEPHEN BAXTER dans Littérature 14072703494415263612413227

Plongée dans le merveilleux scientifique avec Stephen Baxter

Par Sonia Faessel

BsSEJb-4 dans Publifan

Le merveilleux scientifique, c’est Jules Verne qui l’a inventé dans ses Voyages Extraordinaires, conseillé, il est vrai par son ami et éditeur Jules Hetzel

On se rappelle tous des descriptions des fonds sous-marins de Vingt mille lieues sous les mers, ou encore des couches géologiques successives de la descente du Voyage au centre de la Terre : Jules Verne mettait en prose poétique les connaissances scientifiques de son époque et obtenait un effet de dépaysement et d’exotisme maximum, alors qu’il décrivait notre planète.

GqSEJb-1 dans Science-fiction

Imaginez à présent le même effet, mais dans le cosmos, dont les images nous émerveillent : nébuleuses, super novae, naines rouges, étoiles blanches, trous noirs. Stephen Baxter nous plonge au cœur de ces phénomènes dans son cycle des Xeelees, partiellement traduit et publié en 4 volumes par les éditions du Bélial. Il fallait au minimum une formation de mathématiques à l’université de Cambridge et une pré sélection au poste d’astronaute sur la station Mir, pour que cet Anglais de Liverpool puisse faire partager au lecteur les connaissances phénoménales que nous avons aujourd’hui de l’univers. 

SuSEJb-3Les Xeelees sont les maîtres de notre univers, dont ils connaissent la très proche extinction, soit, dans cinq millions d’années. Baxter travaille donc sur une grande échelle de temps : le premier volume , Gravité, se situe vers 100 000, dans « l’ère pour la guerre pour la fin des guerres » ; le second,  Singularité,  décrit des événements qui ont lieu pendant l’occupation Qax, vers 5 000 ; le troisième, Flux, est lui aussi dans « l’ère de la guerre pour la fin des guerres », mais 100 000 ans après Singularité, le dernier, Accrétion, décrit la fin du soleil et de notre univers dans cinq millions d’années. Les humains ont disparu de la galaxie, les seuls survivants sont sur une Terre temporellement déportée. 

Dans chaque livre, recueil de nouvelles, œuvre énorme qui a commencé en 1987 et dont une grande partie reste encore à traduire, l’homme est confronté à un problème d’ordre cosmique. Dans Gravité, il doit faire face à l’effondrement de la nébuleuse qu’il habite ; dans Singularité, il voyage dans le futur pour combattre l’invasion Qax, dans Flux, réduit à une taille microscopique, il doit faire face aux instabilités d’une mer quantique dans une étoile à photons, dans Accrétion, il doit trouver un moyen de s’échapper de l’univers en agonie, vide de toute vie. C’est dire l’ampleur des défis, relevés grâce à l’ingéniosité (la fabrication d’un vaisseau de fortune dans Gravité), ou à une technologie améliorée au fil des conquêtes, ou volée aux Xeelees : vaisseaux subluminiques, trous de vers qui permettent de voyager aussi bien dans l’espace que dans le temps, maintenus ouverts par la matière exotique découverte par Michael Poole, armes capables de briser une étoile, rien n’est impossible.  L’intelligence et la technologie semblent triompher de la nature, ce qui est bien la marque de l’homo sapiens. 

6wSEJb-2Et pourtant, des forces sombres sont à l’œuvre, nées de l’univers lui-même, comme nous l’apprend le dernier volume : la matière noire, qui compose plus de 90% de l’univers, mange la matière baryonique, celle des étoiles et des planètes. Les Xeelees l’ont su, sont remontés dans le passé pour modifier leur évolution, de manière à pouvoir construire un anneau, porte qui s’ouvre sur un autre univers. Ainsi, l’IA envoyée dans le Soleil assistera-t-elle, impuissante, à la mort de l’étoile rongée par les oiseaux photinos de matière noire.  

Sur le plan humain, les forces sombres sont à l’œuvre elles aussi, issues de la nature humaine elle-même, ce que montre la déliquescence sociale du vaisseau envoyé dans le futur, à cinq millions d’années. Le voyage dure mille ans, et les vieux réflexes tribaux, le fanatisme  et la soif du pouvoir ont détruit la société du départ. La sagesse acquise au cours de plusieurs siècles d’existence prolongée par les sessions d’arrêt de la sénescence, a bien du mal à s’imposer, et les intelligences artificielles, transformées en énergie quantique, sont plus utiles à la survie de l’espère humaine que l’homme lui-même. 

Finalement, changer la nature a ses limites. Baxter ne pense pas comme Jules Verne, que la Providence est seule juge et punit l’orgueil des hommes par des catastrophes (c’est le cas dans deux tiers de ses romans). Rien de divin dans son cycle des Xeelees, si ce n’est une race infiniment supérieure et mystérieuse, dont les noircroiseurs sont capables de parcourir plusieurs millions d’années lumière par heure, en utilisant l’énergie de l’univers. Confronté aux forces titanesques du cosmos, jzSEJb-5l’homme est infiniment peu de choses : il est pourtant grand par sa ténacité, son incroyable volonté de survie, mais si petit et mesquin lorsqu’il cède aux vertiges de la puissance. 

Au final, de la grande et belle SF, comme on l’aime : des aventures galactiques qui pourront combler les astrophysiciens par leur côté hard science, et les lecteurs néophytes par un imaginaire qu’on voit rarement : qu’il s’agissent des vaisseaux arbres de Gravité, des vaisseaux vivants des Qax dans Singularité, du monde enfermé dans l’étoile à photon de Flux, de la perception subjective de la mort du soleil par l’IA et des noircroiseurs d’Accrétion, pour ne prendre que quelques exemples. 

Les quatre volumes forment un tout parfaitement cohérent, avec des anticipations sur la suite et des rappels des événements et personnages des volumes précédents, et, si Baxter n’a pas réussi à être un astronaute, le lecteur l’est, au fil des deux milles pages de son cycle, dans un voyage extraordinaire parmi les étoiles et les nébuleuses.  

18031309271915263615610534

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com

 

morbius @ 14:34
Enregistré dans Littérature, Publifan, Science-fiction
DRIVE-IN SPÉCIAL FILMS CRAIGNOS !

Posté le Samedi 23 mai 2020

DRIVE-IN SPÉCIAL FILMS CRAIGNOS ! dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

QUELQUES FILMS DE DRIVE-IN BIEN CRAIGNOS À VOIR EN V.O. SUR YOUTUBE

alzCJb-1 dans Drive-in

BLOODLUST ! (1961)

Réalisateur : Ralph Brooke
Scénario : Richard Connell et Ralph Brooke
Production : Robert H. Bagley et Ralph Brooke
Musique : Michael Terr
Pays : États-Unis
Durée : 68 min
Interprètes : Wilton Graff, June Kenney, Joan Lora, Eugene Persson et Robert Reed

L’intrigue : Un groupe de jeunes en vacances dans les tropiques se retrouvent sur une île déserte, seulement habitée par un riche ermite. Celui-ci leur propose de les chasser à travers son territoire, et de les tuer un par un…

Il s’agit d’un remake pur et dur des CHASSES DU COMTE ZAROFF (1932) en mode teen-movie, avec des scènes de mises à mort beaucoup plus gores que dans l’original.

LE FILM COMPLET EN VERSION ORIGINALE :

Image de prévisualisation YouTube

elzCJb-2 dans Fantastique

THE DEVIL’S PARTNER (1961)

Réalisateur : Charles R. Rondeau
Scénario : Stanley Clements et Laura Jean Mathews
Production : Hugh Hooker
Musique : Ronald Stein
Pays : États-Unis
Durée : 73 min
Interprètes : Ed Nelson, Edgar Buchanan, Jean Allison, Richard Crane…

L’intrigue : Un vieil homme vend son âme au diable et se transforme en jeune homme. Il utilise ensuite la sorcellerie et la magie noire pour gagner une femme de son rival.

Le film a été tourné en 1958, mais ne fut exploité qu’en 1961 par les producteurs Gene et Roger Corman.

Une ambiance très particulière pour une variante agréable du mythe de Faust dans le milieu rural étatsunien.

LE FILM COMPLET EN VERSION ORIGINALE :

Image de prévisualisation YouTube

clzCJb-3 dans Trapard

THE DEVIL’S HAND (1962)

Réalisateur : William J. Hole Jr.
Scénario : Jo Heims
Production : Alvin K. Bubis, Dave Carney, Harris Gilbert, Pierre Groleau, Jack Miles et Nick Newberry
Musique : Allyn Ferguson et Michael Terr
Pays : États-Unis
Durée : 71 min
Interprètes : Linda Christian, Robert Alda, Ariadna Welter , Neil Hamilton, Jeanne Carmen, Gertrude Astor, Bruno VeSota…

L’intrigue : Un homme est hanté par les visions d’une belle femme. Quand il la rencontre enfin, il se retrouve impliqué dans un culte satanique…

Un film qui nous serre un mélange de croyances mystiques sorties d’un mixer, mais l’ensemble reste intriguant.

LE FILM COMPLET EN VERSION ORIGINALE :

Image de prévisualisation YouTube

flzCJb-4

MADMEN OF MANDORAS (1963)

Réalisateur : David Bradley
Scénario : Steve Bennett et Peter Miles
Production : Carl Edwards
Musique : Don Hulette
Pays : États-Unis
Durée : 87 min
Interprètes : Walter Stocker, Audrey Caire, Carlos Rivas, John Holland, Marshall Reed…

L’intrigue : Un groupe de fanatiques nazis a réussi a maintenir en vie la tête d’Hitler sur l’ile de Mandoras, et continue d’obéir aux ordres du Führer…

Un nanar avec une histoire tellement improbable qu’elle en fait tout le charme du film. En 1968, MADMEN OF MANDORAS fut remonté avec 20 minutes supplémentaires tournées par des étudiants de l’UCLA pour une diffusion à la télévision américaine sous le titre, THEY SAVED HITLER’S BRAIN.

MADMEN OF MANDORAS EN VERSION ORIGINALE :

Image de prévisualisation YouTube

THEY SAVED HITLER’S BRAIN EN VERSION ORIGINALE :

Image de prévisualisation YouTube

ilzCJb-5

TERRIFIED (1963)

Réalisateur : Lew Landers
Scénario : Richard Bernstein
Production : Richard Bernstein
Musique : Michael Andersen
Pays : États-Unis
Durée : 71 min
Interprètes : Rod Lauren, Steve Drexel, Tracy Olsen…

L’intrigue : Un fou masqué assassine les visiteurs d’une maison hantée…

Sorte de proto-giallo mais américain et complètement fauché, et sûrement inspiré par LA VIERGE DE NUREMBERG (1963) d’Antonio Margheriti.

LE FILM COMPLET EN VERSION ORIGINALE :

Image de prévisualisation YouTube

hlzCJb-6

THE CREEPING TERROR (1964)

(a.k.a. The Crawling Monster)

Réalisateur : Vic Savage
Scénario : Robert Silliphant
Production : Vic Savage
Musique : Frederick Kopp
Pays : États-Unis
Durée : 81 min
Interprètes : Vic Savage, William Thourlby, Shannon O’Neil, John Caresio & Brendon Boone.

L’intrigue : Un mystérieux vaisseau spatial atterrit dans un coin tranquille de Californie. Le shérif local qui tente imprudemment d’entrer dans l’engin se fait tuer. L’armée est alors appelée à la rescousse, ainsi qu’un scientifique qui commence vite à développer d’inquiétantes théories…

Nanar de science-fiction avec un extraterrestre végétal et improbable qui ne ressemble à rien. THE CREEPING TERROR aurait aussi mérité de bonnes coupes dans les bavardages incessants qui alourdissent l’intrigue.

LE FILM COMPLET EN VERSION ORIGINALE :

Image de prévisualisation YouTube

- Trapard -

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula /Red Planet Mars / La trilogie de l’OSI / The Werewolf / Les Créatures de Kolos /Target Earth / Space Master X-7 / La Femme Nue et Satan / Le Cri de la Mort /L’Homme et le Monstre / Teenage Zombies / La trilogie des mutants / Blood of the Zombie / Le Baron de la Terreur & Le Miroir de la Sorcière / Ataragon / The Incredibly Strange Creatures who Stopped Living and Became Mixed-Up Zombies / The Beach Girls and the Monster / From Hell it Came & The Woman Eater / Voodoo Woman & Zombies of Mora Tau / Le Tueur au Cerveau Atomique / Ikarie XB-1 / Cinq Survivants / The Snow Creature & Snowman / Indestructible Man / Monstres invisibles / Caltiki, le Monstre Immortel / Le Dernier Rivage / Le Monstre des Abîmes / L’Invasion Martienne / L’Effroyable Secret du Docteur Hichcock / Les Mangeurs de Chair / Frankenstein contre Baragon / Le Cavalier des Crânes / L’Invasion des Morts Vivants / She-Freak

18031309271915263615610534

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com

morbius @ 19:01
Enregistré dans Cinéma bis, Drive-in, Fantastique, Trapard
12345...292