Dictionnaire altaïrien : I comme… Independence Day !

Posté le Vendredi 22 janvier 2010

independenceday.jpg 

lettrei.gifPas grand chose du côté de la lettre « i »… Industrial Light and Magic… Inseminoïd… tiens, Independence Day que j’ai aimé, question provoc car j’adore la provoc ! Eh oui, j’ai aimé Independence Day, de toute façon vous le verrez souvent à travers ce blog, j’aime aller à contre-courant ! Voilà la critique « scandaleuse » que j’avais écrite à l’époque :

« On a pratiquement tout entendu sur Independence Day, ou plutôt nous n’avons entendu que ceux qui s’égosillaient contre le film de Roland Emmerich. La critique française a fait preuve, dans sa grande majorité, d’un anti-américanisme primaire auquel nous sommes habitués depuis Jurassic Park de Spielberg. Seuls quelques rares magazines, tel L’Ecran Fantastique, de plus par l’intermédiaire de la plume de Jean-Pierre Andrevon, ont pris la défense d’ID4. Bien sûr, Roland Emmerich ne s’appelle pas Luc Besson (ouf !) et son film ne nous présente pas de cantatrices bleues sur fond étoilée, de Tahitiens intergalactiques ni de grands méchants tout en cape avec col redressé… grande déception, je l’imagine, pour tous les adeptes du fadasse Cinquième Elément, car enfin qu’attendait-on d’Independence Day si ce n’est un pur divertissement ! Non, désolé pour tous ceux qui espéraient y trouver une grande réflexion philosophique sur la rencontre au sommet entre la race humaine et une civilisation extraterrestre, ID4 détient seulement la puissance extraordinaire d’un film absolument spectaculaire dont l’unique but (avoué d’ailleurs par son réalisateur) est de garantir au spectateur deux heures vingt de scènes percutantes et de séquences encore jamais vues ! Independence Day se veut à sa façon un grand hommage au cinéma de science-fiction, toutes époques confondues. Bourré de clins d’oeil à Star Wars, Alien, 2001, V, Star Trek, Le Jour où la Terre s’arrêta, Rencontres du Troisième Type, X-Files, il demeure aussi et surtout, on le sait, un formidable « remake » de La Guerre des Mondes avec tous les moyens actuels dont bénéficient les films de SF. Ainsi, Roland Emmerich nous sert sur un plateau d’argent une véritable compilation (que certains ont confondu avec « pillage ») des scènes d’anthologies provenant des oeuvres citées précédemment. En bon fan de science-fiction, il sait ce qui plaît, ce qui provoque les frissons, ce qui fait applaudir la salle et vibrer les antennes des amoureux du genre, rien ne lui échappe !  Il sait également que les spectateurs ne sont pas dupes, même si certains aimeraient le faire croire, car s’ils ont classé son film en tête des box-offices mondiaux, c’est la preuve formelle  que pour eux le cinéma a le droit, et le devoir, d’être un formidable moyen de distraction. Alors, dans ces conditions, peu importe l’extrême légèreté du scénario (et la niaiserie de certaines scènes…), les incroyables situations dont se sortent toujours nos héros (une vraie BD…) ou encore le délire absolu (piloter un vaisseau extraterrestre comme s’il s’agissait d’un U.L.M. ou détruire l’indestructible grâce à de bons vieux virus informatiques bien d’chez nous…), Star Wars n’est-il  pas d’ailleurs le précurseur dans ce domaine ?… Quant au patriotisme assurément présent dans ID4 et si décrié par nous, Français, pourquoi en éprouver de l’agacement alors que le film entier repose sur la fête nationale américaine du 4 juillet ! N’est-ce pas là le titre même ? Le plus étonnant aurait été de ne pas en trouver du tout ! »

independenceday560x330msdindafe014h.jpg

morbius @ 22:56
Enregistré dans Cinéma, Dictionnaire altaïrien, Science-fiction
Et chez toi, c’est comment ?…

Posté le Vendredi 22 janvier 2010

Quelques photos de mes collections en vidéothèques et bibliothèques SF, fantastique, Star Wars, Star Trek et compagnie !

 

Une partie des vidéothèques en salle vidéo…

dsc00842.jpg

dsc00861.jpg

dsc00852.jpg

 

Quelques rayons des bibliothèques Star Wars, Star Trek, SF, fantastique…

dsc00853.jpg

dsc00855.jpg

 

Une toute petite partie de ma collection Star Wars…

dsc00857.jpg

dsc00858.jpg

dsc00859.jpg

Suite au prochain épisode !

morbius @ 16:44
Enregistré dans Cinéma, Fantastique, Littérature, Science-fiction, Star Trek, Star Wars
Tim Burton a dit…

Posté le Vendredi 22 janvier 2010

timburton.jpg 

Tim Burton a déclaré à propos de son film Mars Attacks ! : « Des trucs comme L’Arme Fatale, où on se flingue à tour de bras en se marrant, sont dangereux, érodent les valeurs. Mais des petits hommes verts détruisant la Maison-Blanche avec leurs lasers, c’est tellement irréel que c’est sans doute la manière la plus innocente de calmer ses pulsions meurtrières. »

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tim_Burton

morbius @ 15:00
Enregistré dans Cinéma, Paroles, Science-fiction
Armes de SF

Posté le Jeudi 21 janvier 2010

raygun480.jpgVoilà un petit échantillon d’armes issues de séries TV et de films de science-fiction ! A elle seule, la saga Star Wars pourrait remplir ce blog, j’ai donc décidé de lui réduire sa place afin de laisser aux autres la-leur, vous pourrez toujours vous rendre sur les sites encyclopédiques Star Wars pour en voir plus si vous le souhaitez. De même, Star Trek, avec ses très nombreuses races extraterrestres, est riche en armes de toutes sortes. Par contre d’autres, comme V (ancienne série), ne proposent malheureusement pas de photographies, à moins peut-être de chercher durant des heures ! Il m’a fallu déjà remuer ciel et terre pour rassembler ici cette armurerie, aussi je vous prierai de bien vouloir ne pas toucher à ces armes, d’autant plus que certaines sont extrêmement dangereuses…

 

STAR TREK

armestartrek.jpg

 

arme.jpgarme17.jpg

armcardass.jpg

arme16.jpgarmborg.jpg

armeklingon2.jpgarmeklingon.jpg

 

BABYLON 5

armephasedplasmagunb5.jpg

 

FARSCAPE

armefarscape.jpg

 

COSMOS 1999

arme3.jpg

 

STAR WARS

arme6.jpg

 

arme7.jpg

 

arme5.jpgarme10.jpg

arme11.jpg

arme12.jpg

Pour en savoir plus et éventuellement acheter des répliques d’armes SF :

http://www.hms-studios.com/roddenberry/rod.htm

http://www.tvacres.com/weapons_ppg.htm

http://www.starstore.com/acatalog/Starstore_Catalogue_STAR_WARS_LIGHTSABERS_BY_MASTER_REPLICAS_4656.html

morbius @ 23:10
Enregistré dans Science-fiction
Dictionnaire altaïrien : H comme… Harryhausen Ray !

Posté le Jeudi 21 janvier 2010

harryhausen.jpg 

lettreh.gifHobbit… Heinlein Robert… Horner James… horreur… Hammer… heroic fantasy… Harryhausen Ray, le maître de l’animation image par image, je ne pouvais pas le rater, étant fan comme chacun sait déjà !

C’est à treize ans que Ray Harryhausen, impressionné par le travail de Willis O’Brien sur King Kong (1933), décide de s’exercer aux trucages dans de petits films faits maison. Il rencontrera un jour en personne celui qu’il admire plus que tout autre, Willis O’Brien, et lui montrera alors ses réalisations. Il sera encouragé à poursuivre, ce qu’il fera jusqu’à travailler à partir de 1947 sur Monsieur Joe (Mighty Joe Young / 1949) en compagnie de Willis O’Brien lui-même, lequel l’a engagé sur le projet. Ray Harryhausen ayant désormais fait ses preuves assurera en 1953 les effets spéciaux du Monstre des Temps Perdus (The Beast From 20,000 Fathoms).

Puis à partir de 1955 Harryhausen travaille aux côtés de Charles H. Schneer, une collaboration qui durera plus de 25 ans, avec Le Monstre Vient de la Mer (It Came From Beneath the Sea / 1955), Les Soucoupes Volantes Attaquent (Earth vs the Flying Saucers / 1956), A des Millions de Kilomètres de la Terre (20 Million Miles to Earth / 1957), Le Septième Voyage de Sinbad (The Seventh Voyage of Sinbad / 1957), Les Voyages de Gulliver (The 3 Worlds of Gulliver / 1960), L’Île Mystérieuse (Mysterious Island / 1961), Jason et les Argonautes (Jason and the Argonauts / 1963), Les Premiers Hommes dans la Lune (First Men in the Moon / 1964), Un Million d’Année avnt J.-C. (One Million Years B.C. / 1966), La Vallée de Gwangi (The Valley of Gwangi / 1969), Le Voyage Fantastique de Sinbad (The Golden Voyage of Sinbad / 1974), Sinbad et l’Oeil du Tigre (Sinbad and the Eye of the Tiger / 1977) et Le Choc des Titans (Clash of the Titans / 1981) ! Que de classiques et de chefs-d’oeuvre éternels, pour la plupart, que je garde précieusement dans ma vidéothèque et que j’ai toujours grand plaisir à revoir !

Wikipédia écrit à propos de Ray Harryhausen : « Réduire le travail de Ray Harryhausen à celui de l’animation de modèle est la plus commune des erreurs. Car son talent et son travail sont toujours allés bien au-delà de la stricte réalisation de l’animation elle-même. Premièrement, par ses apports importants aux techniques de l’animation et particulièrement à celui de l’intégration dans des séquences de prise de vue réelles, et ce, avec des interactions toujours plus poussées. On pense bien sûr aux divers procédés de Dynamation avec leur principe de cache et d’expositions successives de la pellicule. Mais ce serait faire peu de cas de ses recherches sur la lumière et la photographie pourtant au final garant elles seules de la validité du résultat obtenu. Ensuite et surtout parce que Ray était alors l’artisan total de la réalisation de ces séquences. De leur conception sur papier (les illustrations et story-board réalisés par Ray pour porter ses projets jusqu’aux porte-monnaie des studios sont admirables, témoignant d’un sens de la composition remarquable), des premiers modèles réels sculptés par l’artiste lui même (idem), jusqu’à la localisation des extérieurs et supervision des prises de vue avec les acteurs. Sans oublier, pour finir, les réglages précis des lumières pour combiner de façon crédible l’ensemble des éléments et le montage des séquences elle-même.« 

Aujourd’hui âgé de 90 ans, Monsieur Ray Harryhausen profite d’une retraite bien méritée. En pleine forme, il apparaît souvent dans les nombreux documentaires réalisés à la gloire de son talent, dont un récent où des réalisateurs tels que James Cameron, Peter Jackson, Terry Gilliam, Joe Dante… lui ont rendu hommage en avouant avoir été influencés par son travail. Et si je ne me trompe pas, Ray Harryhausen a été décoré par la République française en tant que Chevalier des Arts et des Lettres. Des ouvrages entiers lui ont été consacrés dont l’excellent Ray Harryhausen, An Animated Life.

Image de prévisualisation YouTube

Pour en savoir plus :

http://www.rayharryhausen.com/index.php

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ray_Harryhausen

Jean-Pierre Andrevon a dit…

Posté le Jeudi 21 janvier 2010

andrevon.jpg 

Jean-Pierre Andrevon a dit à propos de King Kong : « Le singe piétinant buildings et autos, c’est une figure d’avertissement : ne laissez pas le désordre s’instaurer à nouveau, travaillez, consommez ! »

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Pierre_Andrevon

http://jp.andrevon.com/

morbius @ 14:13
Enregistré dans Fantastique, Paroles
Le cryptide du jour : l’Olgoï-Khorkhoï

Posté le Mercredi 20 janvier 2010

olgo2.jpg 

L’OLGOÏ-KHORKHOÏ

L’Olgoï-Khorkhoï serait une sorte de ver rouge mesurant entre 60 cm et 1,50 m qui vivrait en Mongolie. Il aurait été aperçu par les tribus des environs et serait particulièrement dangereux. Il vivrait sous terre et sortirait seulement dans le but de chasser lors de la saison des pluies. L’Olgoï-Khorkhoï se déplacerait en s’enroulant et en se tortillant et pourrait lancer un venin ou même des décharges électriques ! Il serait particulièrement attiré par la couleur jaune… On le dit capable de tuer un homme, un chameau ou un cheval.

Le Centre for Fortean Zoology et la e-Mongol.com ont organisé en 2005 une expédition afin d’enquêter sur place dans le désert de Gobi. Rien n’a été trouvé. Néanmoins, l’expédition conclut qu’une créature de ce genre pourrait très bien vivre dans ce désert si vaste.

olgoi.jpg

Nom : Olgoï-Khorkhoï

Taille : de 60 cm à 1,50 m.

Habitat : dunes des sables du désert de Gobi, en Mongolie.

Description : ressemble à un ver ou un intestin de couleur rouge, se déplace en s’enroulant et en se tortillant.

Comportement : dangereux, crache un venin mortel et peut envoyer des décharges électriques.

Sources : Les Monstres : Guide de la Cryptozoologie (Rory Storm / éd. Gremese), Guide des Animaux Cachés : Traité de Cryptozoologie (Philippe Coudray / éd. du Mont)

Pour en savoir plus : Les Monstres : Guide de la Cryptozoologie (Rory Storm / éd. Gremese), Guide des Animaux Cachés : Traité de Cryptozoologie (Philippe Coudray / éd. du Mont), http://fr.wikipedia.org/wiki/Olgo%C3%AF-Khorkho%C3%AF,

morbius @ 18:03
Enregistré dans Cryptozoologie
Stanley Kubrick a dit…

Posté le Mercredi 20 janvier 2010

stanleykubrick.jpg 

Stanley Kubrick a déclaré à propos de son film 2001 : L’Odyssée de l’Espace : « Vous êtes libres de spéculer à votre gré sur la signification philosophique et allégorique du film, mais je ne veux pas établir une carte routière verbale pour 2001 que tout spectateur se sentirait obligé de suivre sous peine de passer à côté de l’essentiel. »

http://fr.wikipedia.org/wiki/Stanley_Kubrick

morbius @ 17:32
Enregistré dans Cinéma, Paroles, Science-fiction
L’Imaginaire en fond d’écran !

Posté le Mercredi 20 janvier 2010

L'Imaginaire en fond d'écran ! dans Fantastique 13092910513615263611593982

griffon.jpg 

Vu l’ampleur du succès obtenu sur ce blog par l’article « Fonds d’écran plein d’imagination » (tableau de bord : statistiques du blog !), voici une nouvelle sélection de sites proposant des fonds d’écran et/ou des illustrations fantastiques, de science-fiction et de merveilleux (ou de fantasy, si vous préférez !).

- Créatures Imaginaires offre surtout un bel échantillon d’illustrations de créatures fantastiques comme les dragons, les elfes, les fées, les vampires, les phénix, les griffons, les lutins, les fantômes, etc. Mais attention : on nous parle de copyrights… à vous de voir… C’est ici : http://www.creatures-imaginaires.com/01_pages_principales/accueil/accueil_francais.htm

- Rabittooth Ultimate Star Wars Jedi and Sith Wallpapers offre quant à lui une grande quantité de fonds d’écran sympathiques (fabrication maison) de Jedi et de Sith, avec même quelques personnages de l’univers étendu incarnés par de parfaits inconnus (et des résultats pas toujours très convaincants !). Suivez-moi, c’est par là : http://www.rabittooth.com/StarWarsWallpaper.htm

- The Sci-Fi World propose de magnifiques fonds d’écran issus de Star Wars et des séries TV Battlestar Galactica, Firefly, Babylon 5, Star Trek, Stargate, Andromeda, Seaquest, V, Farscape, Lexx, et aussi un peu d’anime : http://www.thescifiworld.net/wallpapers.htm

galactica021024x768.jpg

morbius @ 14:46
Enregistré dans Fantastique, Imaginart, Merveilleux, Science-fiction
Dictionnaire altaïrien : G comme… Goldsmith Jerry !

Posté le Mercredi 20 janvier 2010

goldsmith.jpg 

lettreg.gifGodzilla… Goldorak… Gandalf… Galactica… gore… geek… Goldsmith Jerry, brillant compositeur de musiques de films ! Il compte parmi les meilleurs avec John Williams, Bernard Hermann, Miklos Rosza, Basil Poledouris et éventuellement James Newton Howard et James Horner. Voilà ce que l’on dit de lui sur Wikipédia :  »Jerry Goldsmith, de son vrai nom Jerrald K. Goldsmith, est un compositeur américain né le 10 février 1929 à Los Angeles en Californie et mort le 21 juillet 2004 à Beverly Hills. Goldsmith a été nommé dix-huit fois aux Oscars et neuf fois aux Golden Globes, et à remporté quatre Emmy Awards. Il a travaillé dans une large variété de films et de genres de télévision, mais il est surtout associé à l’action, le suspense et des films de science-fiction et/ou horreur. Formé à la composition classique, il était un musicien érudit, exigeant, volontiers moderniste, empruntant parfois son inspiration aux grands compositeurs du XXe siècle et intégrant dans ses œuvres les innovations de la musique contemporaine. Il faisait figure de musicien d’avant-garde à Hollywood. »

Jerry Goldsmith est à l’origine des magnifiques B.O. de La Planète des Singes (1968), L’Age de Cristal, Star Trek : The Motion Picture, Poltergeist, Alien, La Malédiction, La Quatrième Dimension (le film), Explorers, Legend, La Momie… Il savait composer des thèmes (chose inexistante aujourd’hui au cinéma), il utilisait souvent des instruments aux sons étranges qui conférait souvent un aspect « organique » à ses B.O. (La Planète des Singes, Star Trek : The Motion Picture), il parvenait à greffer sa musique comme un tout unique avec le film, il créait une ambiance franchement stressante dans les scènes les plus tendues (Alien, La Malédiction) et inventait des envolées splendides à donner des frissons. C’est une honte qu’il n’ait jamais reçu un seul Oscar.

Image de prévisualisation YouTube

Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jerry_Goldsmith

Pour écouter gratuitement du Jerry Goldsmith : http://www.deezer.com/fr/music/jerry-goldsmith#music/jerry-goldsmith

 

1...271272273274275...285