PAROLES D’ALTAÏRIEN – 20

Posté le Mercredi 22 mars 2017

PAROLES D'ALTAÏRIEN - 20 dans Paroles d'Altaïrien 16101809283715263614563469

Il est de coutume de vouloir toujours interviewer les « spécialistes » ou ceux que l’on considère, à tort ou à raison, comme les « Gardiens du Temple de l’Imaginaire ». Pour une fois, laissons-les de côté, oublions-les en leur passant la muselière de circonstance et donnons enfin la parole aux fans, aux geeks, aux fantasticophiles de tous âges et de toutes espèces qui font vivre l’Imaginaire chaque jour ! Pour cela, le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV est un vivier ! « Paroles d’Altaïrien » laissera donc désormais la parole à un(e) Altaïrien(ne), le temps de quelques questions sur sa passion pour l’Imaginaire, ses souvenirs, ses goûts, ses manies…

16101809365515263614563484 dans Paroles d'Altaïrien

Carine Boxho

16101809365515263614563484

Carine fait partie des fans de DOCTOR WHO, les Whovians (Whoviens, in french) acharnés. Elle pourrait vous parler des heures du célèbre Docteur ! Et c’est d’ailleurs pour notre plus grand plaisir qu’elle partage dans le groupe Facebook des Échos d’Altaïr IV ses écrits toujours bien documentés et complets sur la série, ses personnages et ses épisodes. Et comme dirait le Docteur en français : « Allons-y ! », oui, laissons-lui la parole…

« J’aime autant le monde des fées et des sorciers que celui des vaisseaux spatiaux. »

L’Imaginaire, tu es tombé dedans vers quel âge ?

17032204241215263614937689Je ne saurais pas donner l’âge exact, vers 5 ou 6 ans je regardais déjà les épisodes de STAR TREK, de LA QUATRIÈME DIMENSION et l’émission TEMPS X présentée par les frères Bogdanoff qui avaient à l’époque encore un aspect humain. J’ai regardé tout ça avec mon frère de 10 ans mon aîné.

Dans le monde grouillant de l’Imaginaire, quel est ton genre préféré et pourquoi ?

La science fiction, l’heroïc fantasy et le fantastique. J’aime autant le monde des fées et des sorciers que celui des vaisseaux spatiaux. Tant qu’on s’éloigne de la réalité c’est très bien. Pour les livres, j’ai une nette préférence pour l’heroïc fantasy avec LanceDragon (plus de 70 volumes à la maison), pour la télé c’est DOCTOR WHO, on l’aura peut être remarqué mais c’est assez récent, environ 5 ans, peut être un peu plus. Et au cinéma c’est assez varié.

17032204310315263614937692

Que recherches-tu à travers l’Imaginaire ?

Une évasion du quotidien. Regarder des drames (ou les lire) sur des horreurs qui arrivent, autant regarder le journal parlé. S’il doit se passer des choses terribles (sinon il n’y a pas d’histoire), autant qu’on sorte des sentiers battus, qu’on voit des dragons, des aliens, des épidémies fulgurantes, des choses qu’on ne rencontrera probablement pas au quotidien.

« La science-fiction est l’art de raconter des histoires avec plusieurs années d’avance. »

Te considères-tu comme « geek » ?

Si on considère la notion de geek des années 80, intéressé par l’univers parallèle parce que du mal à s’adapter à la vie sociale traditionnelle, oui, tout à fait. Mais pas gameuse (un peu sur le pc mais sans 17011805261015263614780684plus, j’ai pas de console), et quand j’étais jeune je n’avais pas la chance d’avoir un ordinateur à la maison. Mais geek quand même.

Quels sont tes films et séries TV préférés ?

DOCTOR WHO (si, si !), et dans les trucs récents, j’ai bien aimé STRANGER THINGS sur Netflix. Pour les films, AU-DELÀ DE NOS RÊVES avec Robin Williams m’avait ému, les Hitchcock (c’est pas tout à fait fantastique mais ça reste des grands classiques) et plein d’autres qui ne me viennent pas à l’esprit. 

Quels sont tes romans, BD et auteurs favoris ?

J’aime bien Khéna et le Scrameustache, Yoko Tsuno. Et pour les romans, j’aime beaucoup Marion Zimmer Bradley, Isaac Asimov, Margaret Weis et Tracy Hickman, et sûrement plein d’autres. 

« J’étais beaucoup bouquins, je suis devenue beaucoup pc.

Et dans tout ça, tu es plus bouquins, ciné, télé, BD, jeux… ?

J’étais beaucoup bouquins, je suis devenue beaucoup pc pour regarder des épisodes et parler avec des fans de la même série que moi. Mais je lis encore.

As-tu une manie en tant que fan de l’Imaginaire ? 

J’ai de plus en plus de T-shirts et sweat-shirts (je vais pas préciser de quelle série), sinon rien de particulier et pas de cosplay. 

Comment définirais-tu la science-fiction ?

La science-fiction est l’art de raconter des histoires avec plusieurs années d’avance. Jules Verne nous l’a démontré.

17032204351415263614937693

Ta passion, comment la vis-tu au quotidien ?

Je suis presque tout les soirs sur le pc plutôt que devant la télé ou ailleurs, souvent pour préparer mes publications, encore plus depuis que je fais les résumés des arcs. On m’a surnommé la « maman des enfants du temps » (nom d’un groupe de fans sur Facebook).

Quel est ton vœu le plus cher ?

Ben si j’avais l’opportunité de vivre jusqu’en 2063 et savoir que la franchise DOCTOR WHO va fêter ses 100 ans et qu’elle est toujours active, ça ce serait vraiment bien !

Merci Carine ! Que la Force soit avec toi et Longue vie et prospérité !

15011505515715263612876237

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

morbius @ 14:16
Enregistré dans Paroles d'Altaïrien
VAISSEAUX SF : L’AVALON

Posté le Lundi 20 mars 2017

VAISSEAUX SF : L'AVALON dans Science-fiction 13061310034815263611288456

17032009391615263614932769 dans Vaisseaux SF

AVALON

Le gigantesque vaisseau Avalon (1 km de long) traverse silencieusement la froide immensité spatiale en direction d’une lointaine planète colonisée.

En pilotage automatique contrôlé par de multiples ordinateurs, le vaisseau transporte 5 000 passagers en sommeil dans des capsules d’hibernation pour un voyage d’une durée de 120 ans.

17032009410815263614932772

L’Avalon est propulsé par 8 réacteurs de fusion nucléaire, ce qui l’amène à une vitesse correspondant à la moitié de celle de la lumière, et le vaisseau recourt à la force centrifuge pour recréer une gravité artificielle à bord.

17032009430615263614932773

L’Avalon est aménagé en trois secteurs différents : le secteur hibernation où se trouvent les capsules des 5 000 passagers, le secteur loisirs où se situent les boutiques, restaurants, salles de sport, l’observatoire astronomique et la promenade extérieure sur la coque du vaisseau, et enfin le secteur de stockage.

17032009450415263614932776

Toutes les technologies sont présentes à bord, tels que les robots et androïdes (que l’on rencontre par exemple dans les bars et restaurants) ou les hologrammes.

Le vaisseau Avalon possède également un bouclier protecteur et la capacité de s’auto-réparer.

17032009463015263614932777

L’Avalon apparaît dans le film PASSENGERS (de Morten Tyldum, 2016) et compte désormais parmi les plus beaux vaisseaux de l’histoire du cinéma de science-fiction. Qu’il s’agisse de son apparence extérieure, de ses splendides décors intérieurs ou de son réalisme, rien n’a été négligé pour offrir un vaisseau de toute beauté dans la norme d’une SF actuelle qui se veut avant tout convaincante. 

- Morbius -

Image de prévisualisation YouTube

Autres vaisseaux présentés dans la catégorie Vaisseaux SF :

Croiseur C-57D / Valley Forge / Discovery One / Fusée du Choc des Mondes /Astroforteresse Galactica / Aigle / Nostromo / Andromeda Ascendant / Serenity /Jupiter 2 / Moya / Vaisseau de Les Premiers Hommes dans la Lune / Lexx / USS Enterprise NCC-1701-D / Destinée / USS Cygnus / Soucoupe de Klaatu / Tardis /Starfury / Liberator / Viper / Thunderbird 3 / Excalibur / Starbug / Vaisseaux des Visiteurs / Sulaco / Event Horizon / BTA Fighter / Odysseus / Moonbase Interceptor /Thunder Fighter / Vaisseau martien /Prometheus / Vaisseau du film Le Guerrier de l’Espace / Nell / Vaisseau du film Explorers / Vaisseau-mère de Rencontres du Troisième Type / Vaisseau du capitaine Yop Solo / Vaisseau de Flesh Gordon / Gunstar / Rodger Young /Liberty 1 (Icarus) / Vaisseau des Maîtres du Temps / NSA Protector / Vaisseau darien / Vaisseau de Saturn 3 /Valkyrie / Ajax / Orion III / Vaisseau d’E.T. / Vaisseau de The Thing

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

 

morbius @ 19:30
Enregistré dans Science-fiction, Vaisseaux SF
ROBOT-CRAIGNOS (99)

Posté le Mercredi 15 mars 2017

ROBOT-CRAIGNOS (99) dans Robot-craignos 13061310000015263611288446

17031506154015263614919032 dans Science-fiction

Le robot de PÉRIL SUR LA LUNE (1989, Moontrap) aurait pu être tellement plus sympa si le budget du film le lui avait permis. Du coup, on a affaire ici à un spécimen à la limite entre le très bon Mark 13 de HARDWARE, et un robot au design et aux mouvements en stop-motion trop bâclés.

Même l’histoire hésite entre le bon film de science-fiction et le pur nanar oscillant entre des versions simplistes de PLANÈTE INTERDITE, 2001 : L’ODYSSÉE DE L’ESPACE, LIFEFORCE ou ALIEN.

17031506170715263614919033 dans Trapard

L’intrigue : Lors d’une mission de routine, deux astronautes américains découvrent un étrange cocon dans l’épave d’un vaisseau spatial d’origine inconnue, ainsi que le corps d’un humanoïde qui serait mort depuis… 14 000 ans. Ils ramènent leur découverte sur Terre et sont renvoyés sur la lune, où la NASA espère découvrir l’explication d’une civilisation humaine antérieure à celle de la Terre…

Pour renforcer la touche SF du film, les producteurs Shapiro / Glickhenhaus et le réalisateur Robert Dyke ont offert le premier rôle à Walter Koenig (le Chekov de la série et des films STAR TREK), ainsi qu’à Bruce Campbell tout juste sorti de son rôle dans MANIAC COP.

17031506184215263614919034

Quand au robot, sa particularité la plus originale et de se replier à l’intérieur d’un cocon, ou à l’inverse, de se développer et de se perfectionner à partir d’éléments qui traînent à proximité. Du coup, on pourrait se demander si le robot de HARDWARE (sorti à peine un an après PÉRIL DANS LA LUNE) dont les caractéristiques sont très similaires, ne serait pas une copie réussi du précédent mais situé dans une intrigue post-nucléaire au lieu d’un space-opera.

Mais tout nanar qu’il est, PÉRIL SUR LA LUNE arrive tout de même à captiver l’attention de bout en bout, et les apparitions du robot-craignos restent néanmoins captivantes elles aussi.

- Trapard -

Autres vedettes de la catégorie Robot-Craignos :

Robot de Target Earth / Robot de Devil Girl from Mars / Robot de The Phantom Empire / Robot de The Robot vs. the Aztec Mummy / Robot de Vanishing Shadow /Robot de The Phantom Creeps / Robot de Undersea Kingdom / Robot de Superman (serial) / K1 / Ro-Man / Muffet / Robox / Robot géant des amazones de Star Crash / Robot de Flesh Gordon / 2T2 / Robot de Giant Robot / Gog / Kronos /Robot de The Space Giants / Robert / Wiki / Robots de The Lost Saucer / Robot de L’Invasion des Soucoupes Volantes / Jet Jaguar / Elias / QT-1 / Andy / Dot Matrix / Robot de The Goodies / Torg / Kryten / Robot de Dünyayi Kurtaran Adam /Robot de L’Homme Mécanique / Robot de Supersonic Man / Robot de Cosmo 2000 / Mechani Kong / Sparks / Robots de Ice Pirates / Maria (de Roboforce) / K-9Robot de The Bowery Boys Meet The Monsters / Robot de First Spaceship On Venus / « Friend » / RUR / Crow T. Robot, Gypsy & Tom Servo / Q / Tic Tac /Robowar / Robot de Frigia / Mark 1 / Kip / Doraemon / Robot de Métal Hurlant Chronicles /  Moguera / Robot de Galaxis / IG-88 / Stella / Metalogen Man / Tor /Robot de Superman Contre les Robots / Robot de Lost City / Robot de Supercar /Robot des Thunderbirds / Robot de Alien Armaggedon / Robot de Ikarie XB-1 /Robot de la série TV Superman (1951) / RuR (2) / Roscoe / Robots de Star Odyssey / Robot de La Edad de Piedra / Robot de l’épisode de La Quatrième Dimension : Oncle Simon / Stelekami / Auto / Eyeborgs / Astrul / Robot de Booby Trap / Vindicator / Robot de Bad Channels / Robots d’Alpha Cassiopée / Peebo / Robots de Super Inframan / TARS / Endhiran / Tor / Robot de Blake’s Seven / Vector & Hector / Robot des Arkonides / Robot de Yilmayan Seytan /Robots de La Guerre des Robots / Tau Zeta / Robot de L’Île aux Naufragés / Xar / JANIS 414 & BIO 2100 / Robot de Las Luchadoras contra el Robot Asesino / Robot de 3 Süper Adam / Robot de Klaun Ferdinand  a Raketa / SAM-104

Robot « cool » ou « craignos » ?

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

morbius @ 16:00
Enregistré dans Robot-craignos, Science-fiction, Trapard
IMAGINART : VINCENT DI FATE

Posté le Dimanche 12 mars 2017

IMAGINART : VINCENT DI FATE dans Imaginart 13092910513615263611593982

Vincent Di Fate, né en 1945, est un artiste américain spécialisé dans les domaines de la science-fiction et du fantastique. Il a réalisé de nombreuses couvertures de revues littéraires de SF (Analog Science-Fiction, Science Fact…) et de romans.

Di Fate a remporté le prix Hugo du Meilleur Artiste Professionnel à la Convention Mondiale de la Science-Fiction en 1979. et il a été nommé une dizaine de fois depuis. Il est lauréat du Edward E. Smith Memorial Award pour Imaginative Fiction, a remporté le Chesley Award des artistes de fantasy et de SF en 1998, sans compter également d’autres prix, toujours pour ses œuvres sur l’Imaginaire que nous vous laissons à présent admirer dans cette petite sélection.

- Morbius -

17031209292815263614911343 dans Imaginart

17031209305215263614911344

17031209315615263614911345

17031209330315263614911346

17031209340715263614911347

17031209351615263614911349

morbius @ 19:15
Enregistré dans Imaginart
HORS CONTRÔLE (1992)

Posté le Samedi 11 mars 2017

HORS CONTRÔLE

HORS CONTRÔLE (1992) dans Cinéma bis 17031108014915263614909426Titre original : Severed ties

Réalisateur : Damon Santostefano

Scénario : Michael Ferris, John Brancato, John Nystrom

Musique : Daniel Licht

Distribué par : Fangoria Films et Sony Pictures Home Entertainment

Date de sortie : 2 septembre 1992

Interprètes : Oliver Reed, Elke Sommer, Johnny Legend, Garrett Morris, Billy Morrissette, Roger Perkovich.

Distribué par Fangoria Films, ce HORS CONTRÔLE est un film de science-fiction bien déjanté. L’ambiance drôle, paranoïaque et décalée rappelle le cinéma de SF du début des 90′s comme les films SANGLANTE PARANOÏA (1990), BORROWERS, LE CHASSEUR DE TÊTES (1991), BASKET CASE 2 & 3 (1990-1991) et le thème est assez proche de celui de BODY PARTS, qui lui-même est un dérivé des MAINS D’ORLAC. D’ailleurs, le rapport à la monstruosité de HORS CONTRÔLE rappelle beaucoup BASKET CASE 2 & 3, et, plus généralement, tout le cinéma de Frank Henenlotter.

17031108060515263614909428 dans Science-fictionL’intrigue : Un scientifique mène des recherches sur la régénération des parties du corps humain. Son obsession va enfin trouver une application après qu’il ait perdu un bras lors d’un accident. Mais l’expérience tourne mal. Le nouveau membre, créé à partir des gènes d’un lézard et d’un tueur en série, développe la capacité d’agir selon sa propre initiative…

On retrouve dans des seconds rôles le grand Oliver Reed de LA NUIT DU LOUP-GAROU (1961) et CHROMOSOME 3 (1979) 17031108080515263614909430 dans Trapardqui dans les années 90 tournait dans un peu tout et n’importe quoi, et l’ex-starlette du cinéma d’exploitation européen des 60′s, Elke Sommer (PIÈGE AU GRISBI, BARON VAMPIRE, LA MAISON DE L’EXORCISME…). Les autres comédiens, moins connus, sont des habitués du cinéma bis des années 80 & 90 : Johnny Legend (LA FIANCÉE DU RE-ANIMATOR)et Billy Morissette (GHOULIES 3).

À noter que Fangoria Films a aussi distribué, la même année 1992, un très bon post-nuke tout aussi déjanté : MINDWARP, avec Bruce Campbell excellent et sur le point de tourner EVIL DEAD 3, L’ARMÉE DES TÉNÈBRES (1993), mais aussi l’excellente série de western steampunk, BISCO COUNTY JUNIOR sur laquelle nous reviendrons sur Les échos d’Altaïr.

- Trapard -

morbius @ 17:48
Enregistré dans Cinéma bis, Science-fiction, Trapard
PAROLES D’ALTAÏRIEN – 19

Posté le Mercredi 8 mars 2017

PAROLES D'ALTAÏRIEN - 19 dans Paroles d'Altaïrien 16101809283715263614563469

Il est de coutume de vouloir toujours interviewer les « spécialistes » ou ceux que l’on considère, à tort ou à raison, comme les « Gardiens du Temple de l’Imaginaire ». Pour une fois, laissons-les de côté, oublions-les en leur passant la muselière de circonstance et donnons enfin la parole aux fans, aux geeks, aux fantasticophiles de tous âges et de toutes espèces qui font vivre l’Imaginaire chaque jour ! Pour cela, le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV est un vivier ! « Paroles d’Altaïrien » laissera donc désormais la parole à un(e) Altaïrien(ne), le temps de quelques questions sur sa passion pour l’Imaginaire, ses souvenirs, ses goûts, ses manies…

16101809365515263614563484 dans Paroles d'Altaïrien

Denis Carles

16101809365515263614563484

S’il ne s’avoue pas geek, Denis est certainement un imaginophile ! Collectionneur acharné, notre Altaïrien possède une impressionnante collection de livres et de films tout droit sortis de l’Imaginaire. On lui laisse la parole… 

« À 14 ans, j’étais accro à la SF que je dévorais par romans entiers. »

L’Imaginaire, tu es tombé dedans vers quel âge ?

17030804333115263614903173En 1965 j’avais 11 ans et j’habitais dans un hameau de deux familles en Meurthe et Moselle au cœur d’un domaine de 400 ha plantés de sapins et autres conifères. Pour avoir quelques sous, bien sûr il y avait la cueillette des champignons, des asperges, des grenouilles, des mûres et autres produits de la forêt que je m’empressais de revendre le dimanche au marché du village. Comme dans tout village, il y avait un bureau de tabac qui vendait des bandes dessinées interdites au moins de 18 ans avec des héros interplanétaires armés de fulguro-poings à bord de vaisseaux à hyper propulsion ! Madame Atomos (cachez ce sein que je ne saurais voir), Cosmos puis Pilote, Spirou, Vaillant. À 14 ans, j’étais accro à la SF que je dévorais par romans entiers grâce au Bibliobus. À ce sujet; je recherche toujours le titre d’un livre. Si quelqu’un veut bien m’aider dans ma quête… Puis, en grandissant, Fiction, Galaxie, le Rayon Fantastique, Fleuve Noir Anticipation, Présence du Futur, Opta , CLA, NEO, etc. À ce jour, plus de 6 000 livres.

Dans le monde grouillant de l’Imaginaire, quel est ton genre préféré et pourquoi ?

17030804375615263614903174Mes trois genres préférés sont la pure Science-Fiction (A. C. Clarke, Clifford D. Simak, Ray Bradbury et bien d’autres), la Fantasy (J.R.R. Tolkien, Robert E. Howard, Jack Vance, Roger Zelazny, Stephen King) et l’Utopie ( Aldous Huxley, René Barjavel, Ursula Leguin, Bernard Weber).

Te considères-tu comme « geek » ?

Je ne pense pas être geek mais j’adore la technologie. Bien sûr les camions atomiques maîtrisés par les héros intergalactiques deviennent des voitures électriques sans pilote (merci Mr Elon Musk). Les premiers robots arrivent enfin (enfin presque). Mais hélas toujours pas de voitures volantes, de pisto-laser à déformation neurale , de vaisseaux spatiaux supra-luminiques, mais nous avons toujours les girls…

« Je vis pour et par la SF. »

17030804404915263614903176

Quels sont tes films et séries TV préférés ?

Faire un choix parmi les 3 500 et quelques films que je possède est un crève-cœur, un vrai dilemme. Dans le désordre : 2001 : L’ODYSSÉE DE L’ESPACE, AELITA, la série ALIEN, BARBARELLA 17030804430615263614903177(souvenir de jeune homme !), DES FLEURS POUR ALGERNON (c’est presque de la SF), DUNE bien sûr, la série LA PLANETE DES SINGES, I ROBOT, JOHN CARTER, L’HOMME BICENTENAIRE, L’HOMME QUI VENAIT D’AILLEURS, PLANÈTE INTERDITE, LA QUATRIÈME DIMENSION, V, X-FILES, SLIDERS, COSMOS 1999… J’arrête la liste est trop longue…

Quel est ton meilleur et/ou ton pire souvenir ?

Avoir raté Pierre Versins de 5 minutes pour la dédicace de son Encyclopédie de l’Utopie et de la Science-Fiction, et tout ça à cause d’une crevaison ! Satané clou !

Ta passion, comment la vis-tu au quotidien ?

Je suis assez solitaire mais j’adore me documenter. J’hésite à me rendre dans des conventions car je ne me sens pas à mon aise dans ce milieu de Jedi et autres Strange très extravertis. Tous les jours je consulte ta page Facebook. Tous les jours je recherche les films qui manquent à ma collection. Je mets à jour les fiches de films, de séries. Je vais bientôt reconstruire des meubles de bibliothèque pour caser les dernières acquisitions. Je vis pour et par la SF et encore plus maintenant que je suis à la retraite.

17030804482615263614903178

Quel est ton vœu le plus cher ?

Je serai prêt à vendre tous mes biens pour aller une fois, une seule fois, dans l’espace si ma chère et tendre ainsi que mes enfants ne s’y opposaient pas. Dans quelque temps les premiers colons partiront vers Mars. Dommage que le temps m’ait rattrapé car je me serai inscrit sur les listes de départ.

Merci Denis ! Que la Force soit avec toi et Longue vie et prospérité !

15011505515715263612876237

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

morbius @ 14:27
Enregistré dans Paroles d'Altaïrien
GEEK ? FANTASTICOPHILE ? OU PLUTÔT… IMAGINOPHILE ?

Posté le Dimanche 5 mars 2017

On a vite fait de coller une étiquette sur les gens. Et le pire, c’est que tout le monde croit vous connaître en se basant uniquement sur la partie émergée de l’iceberg, alors que l’autre partie s’avère souvent bien plus riche et plus complexe.

GEEK ? FANTASTICOPHILE ? OU PLUTÔT... IMAGINOPHILE ? dans Humeur 17030501033915263614892386

« Sait-on qu’en dehors de la SF ou du Space Opera, j’adore explorer tous les autres mondes de l’Imaginaire ? »

Le fait que j’aime plus que tout des franchises comme STAR WARS ou STAR TREK me résume, aux yeux de certains, à n’être, au mieux, qu’un fan de SF, au pire, qu’un fan de cinoche… Point barre… Cette vision étriquée et tellement simpliste m’horripile depuis longtemps car ce serait vraiment méconnaître le Morbius !

17030501080015263614892387 dans HumeurVoyons, soyons logique : comme tout le monde j’ai mes préférences, c’est évident, mais dans ces préférences je n’oublie pas le reste, bien au contraire, croyez-moi !

Sait-on qu’en dehors de la SF ou du Space Opera, j’adore explorer tous les autres mondes de l’Imaginaire que sont le Fantastique, la Fantasy, l’Heroic Fantasy, l’Horreur, l’Épouvante, le Steampunk et tant d’autres ? Non, bien sûr, car chacun ne veut voir que ce qu’il veut voir. Et pourtant, aurais-je créé en 1986 le Sci-Fi Club de Nouvelle-Calédonie si je n’étais pas un amoureux fou de l’Imaginaire, si cette passion dévorante ne m’avait pas motivée au point de vouloir à tout prix fonder une association, puis un fanzine et enfin un blog destinés à promouvoir ces genres ?

Allons plus loin, au vu d’une réflexion humiliante à laquelle j’avais eu droit en 1996 devant Gérard Klein, l’écrivain de science-fiction, invité en Nouvelle-Calédonie à l’occasion de la semaine du Temps des Livres. À la question de l’auteur « Qu’avez-vous lu de moi ? » un membre du Sci-Fi Club avait gentiment lancé : « Oh lui, c’est pas la peine, il ne lit jamais ! » Ce à quoi l’auteur, dans cette grande prétention qui le caractérise, m’avait déclaré : « Si vous aimez la science-fiction, vous avez forcément lu mes romans. »

17030501115615263614892395

« À force de beaucoup trop parler cinéma fantastique et de SF, certains finissent par vous enfermer dans un carcan. »

À force de beaucoup trop parler cinéma fantastique et de SF, certains finissent par vous enfermer dans un carcan. Ils prennent alors le raccourci facile : il ne regarde que des films, il ne lit donc jamais. C’est tellement évident à leurs yeux. Il faut donc toujours se justifier, se dévoiler davantage. Alors oui, je possède plusieurs bibliothèques pleines de bouquins, chez moi, avec du Shelley, du 17030501135015263614892396Verne, du Wells, du Tolkien, du Lovecraft, du Vance, du Silverberg, du Matheson, du Bradbury, de l’Asimov, du Clarke, du Moorcock, de l’Andrevon, du Klein, du Spinrad, du Bloch, du Burroughs, du Moore, du Bordage… Je possède également de nombreux ouvrages de références sur les domaines de l’Imaginaire, lesquels sont parfois présentés sur ce blog dans la catégorie Bibliothèque Altaïrienne, et aussi, pour l’instant, quelques dizaines de BD.

A 51 ans, qu’aurais-je fait de ma vie si je n’avais pas, en dehors de mon immense passion du cinéma fantastique et de science-fiction, goûté à la littérature, à la BD et aussi aux arts graphiques (Foss, Tim White, Peter Jones, Michael Whelan, Boris Vallejo, Caza, Manchu…), à tous ces innombrables univers de l’Imaginaire qui font que je suis fier, très fier, d’être un « imaginophile ». Oui, « imaginophile » et non « geek » ou « fantasticophile ». Le mot existe-t-il déjà ? Peut-être, peut-être pas. Mais s’il existe, correspond-il à ma définition ? Pas certain. Voyons voir…

17030501192715263614892397

« Tout le monde s’avoue geek, d’un seul coup, puisque personne ne sait exactement ce que « geek » signifie. »

« Geek »… Suis-je geek ?… Je me suis souvent posé la question, et à vrai dire je n’en suis pas très sûr. Si être geek signifie, en dehors d’aimer l’Imaginaire et de s’avouer passionné par quelque chose, 17030501240115263614892409pratiquer régulièrement le jeu de rôle, se lancer dans d’interminables parties de jeux vidéo, s’intéresser aux nouvelles technologies, être un fan de super héros, être un dieu en informatique et posséder la bosse des maths, alors non, je ne fais définitivement pas partie du club. J’ai goûté à quelques jeux de rôle il y a bien longtemps sans jamais vibrer face à mes dés… Les jeux vidéo m’ont permis de vivre quelques aventures extraordinaires et des moments inoubliables, mais depuis Skyrim en 2011, je n’ai joué à rien d’autre… Les super héros en collants, torturés par leur existence et sauveurs de l’humanité, n’ont jamais vraiment titillé mes sens même si je peux sans problème suivre quelques-unes de leurs aventures en gardant le sourire en coin… Les nouvelles technologies me laissent complètement indifférent quand elles ne me font pas désespérer de l’avenir de l’humanité… L’informatique fait naître en moi des instincts destructeurs et les maths… les maths ?… 17030501263015263614892411Non, désolé, tout cela n’est pas vraiment pour moi. Et puis le terme « geek » est aujourd’hui tellement repris et bouffé à toutes les sauces. Tout le monde s’avoue geek, d’un seul coup, puisque personne ne sait exactement ce que « geek » signifie. À vrai dire, même le philatéliste peut crier qu’il est geek et personne ne le contestera…

« Fantasticophile »… Suis-je fantasticophile ?… J’ai toujours trouvé le terme trop réducteur. On entend uniquement résonner le mot « fantastique ». Mais où sont donc passés la SF, l’Heroic Fantasy, la Fantasy, le Steampunk, l’Horreur et tous les autres ?… Pour certains, la question ne se pose même pas : le mot englobe à lui seul tous ces genres. Pour d’autres, le mot n’a de sens que parce qu’il est associé au Fantastique. Donc non, insuffisant…

17030501315815263614892413

« Je suis un imaginophile, un amoureux fou de l’Évasion, du Rêve et du Cauchemar, un explorateur passionné des mondes de l’Imaginaire. »

« Imaginophile »… Je suis un imaginophile, un amoureux fou de l’Évasion, du Rêve et du Cauchemar, un explorateur passionné des mondes de l’Imaginaire, un aventurier jamais lassé ni rassasié dans 17030501362615263614892414la découverte d’autres horizons, d’autres dimensions d’un Imaginaire sans limites et toujours en expansion ! Plus j’avance dans le temps et plus mon espace se réduit : je suis envahi par les films, les livres, les BD… Autour de moi des étagères entières se remplissent d’ouvrages, de DVD, de Blu-ray ou de bandes dessinées… Mais malheureusement le temps me manque. Comme j’aimerais voyager des journées entières dans ces mondes étonnants, comme j’aimerais arpenter sans jamais m’arrêter leurs routes pleines de surprises et de promesses !

Je suis un imaginophile convaincu, déterminé, bravant souvent l’attitude méfiante ou incrédule des gens, de mes amis ou de mes collègues. Je peux rester des minutes entières à contempler une peinture de Tim White, plonger dans son paysage, m’y sentir complètement absorbé sans pour autant être atteint du syndrome de Stendhal, je 17030501433515263614892419vous rassure. Je peux broder toute une histoire rien qu’en l’observant dans ses moindres détails. Mon imagination s’emballe, elle entre en ébullition. Mais je peux aussi rêver devant un simple ciel bleu ou nuageux, un soleil couchant ou une pluie, une plage ou une forêt… Tous les jours je peux quitter ce monde, le temps de me raccrocher à l’autre, celui qui me permet de m’évader sur des terres inconnues où je cours sans jamais ressentir la moindre fatigue. Celui qui me redonne l’énergie nécessaire pour survivre dans l’autre. Souvent, mon regard se perd dans ces instants sans que personne ne le remarque. Et c’est sans doute mieux ainsi.

Je suis un imaginophile assoiffé de rencontres et de découvertes sur les vastes plaines de l’Imaginaire. Peu importe l’époque et le 17030501575115263614892421lieu. Jamais lassé, toujours passionné, j’en veux encore plus et davantage encore ! Qu’il s’agisse de déserts martiens ou de mers lunaires, de forteresses secrètes ou de mégalopoles extraterrestres, de forêts du petit peuple ou de jungles sanctuaires, de vaisseaux millénaires ou de ballons à vapeur, de cyborgs surarmés ou de guerriers cimmériens, de monstres aquatiques ou de monstres à tronçonneuse, de rêves ou de cauchemars, l’Imaginaire dans son immense diversité a toujours été et sera toujours ma passion première, mon Épice, ma drogue bienfaitrice, celle qui me nourrit depuis ma plus tendre enfance !

Je suis un imaginophile… Peut-être pas un geek ni un fantasticophile, mais assurément, oui, un imaginophile !

- Morbius -

17030501454615263614892420

morbius @ 11:48
Enregistré dans Humeur
LOGAN : LA CRITIQUE

Posté le Samedi 4 mars 2017

LOGAN : LA CRITIQUE dans Cinéma 17030405365015263614889714

L’histoire : Dans un futur proche, un certain Logan, épuisé de fatigue, s’occupe d’un Professeur X souffrant, dans un lieu gardé secret à la frontière mexicaine. Mais les tentatives de Logan pour se retrancher du monde et rompre avec son passé vont s’épuiser lorsqu’une jeune mutante traquée par de sombres individus va se retrouver soudainement face à lui. (allocine.fr)

Réalisateur : James Mangold

Acteurs : Hugh Jackman, Patrick Stewart, Dafne Keen…

17030405401815263614889717 dans Di VinzAprès un X-MEN ORIGIN : WOLVERINE très critiqué et un WOLVERINE : LE COMBAT DE L’IMMORTEL honnête mais pas franchement transcendant, voici LOGAN réalisé par James Mangold, déjà à l’œuvre sur le second opus centré autour de notre X-Men préféré. Hugh Jackman l’avait annoncé : sa neuvième apparition en tant que James Howlett / Logan / Wolverine sera sa dernière et il tenait à donner le meilleur de lui-même pour ce film. Après toutes ces années, l’acteur n’a jamais été aussi proche de son personnage et LOGAN est certainement la production X-MEN la plus sérieuse jamais réalisée.

Tout d’abord notons que James Mangold a réalisé 3h10 pour YUMA, un western salué par la critique, et qu’il revient à une photographie qu’il connait bien. Les paysages naturels et les couleurs du désert forment un décors maîtrisé pour une histoire qui va s’avérer sale et poussiéreuse.

Logan évolue dans ce décor en tant que chauffeur de Limousine, essayant d’amasser de l’argent pour acheter un bateau et ainsi partir avec Charles Xavier / Le professeur X et leur ami Caliban, le mutant détecteur vu dans X-MEN : APOCALYPSE. Le cerveau de Charles a en effet été classé comme arme de destruction massive après un certain accident et le vieux professeur devient sénile et dangereux pour les autres. Logan s’occupe de lui avec Caliban jusqu’à ce qu’une femme lui demande de conduire une fillette jusqu’à la frontière.

17030405420115263614889718 dans Science-fiction

La fillette, Laura, va s’avérer être une mutante du même type que Wolverine et je ne spoilerai pas plus l’histoire qui peut se résumer par une fuite à travers le désert, sur fond d’histoire personnelle, celle de Logan bien sûr, mais aussi celles de Charles et de Laura. Ce scénario intimiste n’a rien à voir avec ceux des films de super héros conventionnels. Ici, pas de super méchant peinturluré, pas de ville qui explose, de vaisseaux ou d’extra-terrestres envahisseurs, de combats bourré de CGI qui pique les yeux. Non, ici nous avons affaire à une histoire qui s’articule autour de ses personnages, qui s’intéresse à eux et les développe autant que possible. On a bien quelques méchants cyborgs ou un ennemi surprenant qui viendront se mêler à tout ça, mais Logan se rapproche plus d’un road movie que d’un film X-MEN comme on les connait, ce qui de prime abord est un très bon point.

17030405440515263614889719

Mais à trop s’attarder sur ses personnages, le film souffre parfois de quelques longueurs et d’un petit côté répétitif, tantôt soporifique, tantôt trop bruyant. James Mangold ne fait hélas pas preuve d’une grande maestria pour faire ressortir le côté dramatique de certaines scènes qui ne m’ont pas bousculé plus que ça. J’aurais voulu être touché, ému, attristé, mais au final j’ai plus apprécié les scènes de 17030405454915263614889720combat et certains dialogues – bien que minimalistes pour la plupart – que ces longs passages vides mettant un peu trop l’accent sur la sensiblerie. Évidemment ce type de film ne laisse que peu de place à l’humour et le côté sérieux de Logan va prendre le pas sur ses habituelles punchlines grinçantes qui finalement me manqueront.

Reste l’interprétation de Hugh Jackman qui est exceptionnelle. L’acteur change de registre pour honorer son personnage avec un grand respect pour celui-ci. Il est différent de ce qu’on a pu voir dans les précédents films, plus fragile, plus humain. C’est cette forme de fragilité qui crée de l’empathie pour lui, qui nous désole et nous fait espérer le meilleur. Mais ce old Logan là ne sortira que très peu de sa constante faiblesse et cela nous fera plutôt éprouver de la pitié. Pourtant, en constatant une pirouette présente dans le scénario, on en arrive à se dire que Jackman aurait pu incarner Wolverine encore bien longtemps et cela n’aurait pas été pour nous déplaire. L’espoir est toutefois ravivé avec le personnage de Laura, véritable furie à l’écran lorsqu’elle sort les griffes, la très jeune actrice s’en sort très bien grâce notamment à un jeu de regard très expressif. Patrick Stewart n’est pas en reste et joue les vieux en pleine dégénérescence avec brio, Charles devient paradoxalement le personnage le plus touchant du film.

17030405474615263614889721

Loin de toute complaisance présente habituellement dans les productions Marvel, LOGAN n’est pas un blockbuster, c’est un vrai film situé dans l’univers des mutants, qui apporte un soin très particulier à ses personnages. Si Hugh Jackman en Wolverine doit disparaître ainsi, rendons-lui hommage pour ces 17 années de service à l’écran. Il a su rendre ce personnage mythique et il ne pouvait pas y avoir un meilleur film pour terminer. Même chose pour Stewart et le Professeur X. Avec LOGAN, c’est la fin d’une génération d’acteurs de X-MEN (les Hugh Jackman, Patrick Stewart, Ian McKellen, Halle Berry, Famke Janssen, etc.) qui a vu le jour en 2000, la fin de ces personnages qui ont bercé mon adolescence. Merci à eux et bonne chance à ceux qui pensent pouvoir les remplacer. Avec ce que j’ai vu dans X-MMEN : APOCALYPSE, c’est vraiment mal barré…

- Di Vinz -

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles de Di Vinz :

Critiques express / Oblivion / Upside Down / Cloud Atlas / Iron Man 3 / After Earth /Star Trek Into Darkness / Man of Steel / World War Z / Pacific Rim – Wolverine, le Combat de l’Immortel – R.I.P.D. Brigade Fantôme / Elysium / Thor, le Monde des Ténèbres / Le Hobbit : La Désolation de Smaug / Snowpiercer, le Transperceneige / Critiques express DVD, Blu-ray et ciné / X-Men Days of Future Past / Critiques express DVD, Blu-ray et ciné (2) / Critiques express : Robocop & 47 Ronin / Lucy / Ninja Turtles / Edge of Tomorrow / Hercule / Jupiter, le Destin de l’Univers / Test : Alien Isolation / Jurassic World / Star Wars : Le Réveil de la Force / Deadpool / Batman V Superman / Midnight Special / Le Livre de la Jungle / Conjuring 2 / Warcraft : le Commencement / Captain America : Civil War / X-Men : Apocalypse

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

morbius @ 15:29
Enregistré dans Cinéma, Di Vinz, Science-fiction
MAGAZINES : PARUTIONS RÉCENTES ET PROCHAINES

Posté le Jeudi 2 mars 2017

MAGAZINES : PARUTIONS RÉCENTES ET PROCHAINES dans Magazine 17030211525915263614886221

17030211504015263614886209 dans Magazine

17030211504915263614886212

17030211504315263614886210

17030211504615263614886211

morbius @ 21:34
Enregistré dans Magazine
ALIEN COVENANT : LA BANDE-ANNONCE OFFICIELLE

Posté le Mercredi 1 mars 2017

Toute fraîche, toute nouvelle, toute pleine d’Aliens et de sang, la bande-annonce officielle du film événement de Ridley Scott : ALIEN COVENANT…

Image de prévisualisation YouTube

morbius @ 13:38
Enregistré dans Cinéma, Science-fiction
12345...243