MAGAZINES : PARUTIONS RÉCENTES ET PROCHAINES

Posté le Mardi 3 novembre 2020

MAGAZINES : PARUTIONS RÉCENTES ET PROCHAINES dans Magazine qQR9Kb-ecran

uQR9Kb-mad dans Magazine

sQR9Kb-bifrost

tQR9Kb-inexplique

morbius @ 19:37
Enregistré dans Magazine
RACINES de Frédéric Ohlen

Posté le Samedi 17 octobre 2020

RACINES de Frédéric Ohlen dans Littérature 13100208544615263611602685
14072703494415263612413227 dans Nouvelle-Calédonie
VTD3Kb-book117102020 dans Science-fiction
Frédéric Ohlen (alias Mandragore), auteur calédonien passionné de science-fiction et qui est à l’origine de la création de la section littéraire du Sci-Fi Club de Nouvelle-Calédonie, Les Feuillets d’Hypnos, publie sa première longue nouvelle (ou court roman) de SF, « Racines », aux éditions de L’Herbier de Feu. N’ayant pas encore lu le petit livre en question nous nous garderons bien d’en faire la critique, mais l’histoire s’annonce fort intéressante et originale ! En vente dans toutes les bonnes librairies de la place.
UTD3Kb-book217102020
morbius @ 15:31
Enregistré dans Littérature, Nouvelle-Calédonie, Science-fiction
IMAGINART – PETER ELSON

Posté le Jeudi 15 octobre 2020

IMAGINART - PETER ELSON dans Imaginart 13092910513615263611593982

Peter Elson (1947 – 1998) est un illustrateur de science-fiction anglais. Comme pour la plupart des artistes de l’Imaginaire, son talent s’est surtout exprimé à travers de très nombreuses couvertures de romans. Elson, dont les illustrations placent souvent des vaisseaux spatiaux détaillés et aux couleurs vives sur des arrière-plans très colorés, a influencé toute une génération d’illustrateurs de science-fiction et d’artistes conceptuels. On peut d’ailleurs retrouver un certain côté Peter Elson sur certaines œuvres de Chris Foss, à moins que ce ne soit Peter Elson qui ait emprunté quelques idées à Chris Foss pour certaines de ses illustrations, les deux artistes étant nés quasiment la même année et étant tous deux britanniques.

- Morbius – (morbius501@gmail.com)

WnX2Kb-12 dans Imaginart

InX2Kb-2

OnX2Kb-6

InX2Kb-3

VnX2Kb-11

OnX2Kb-5

GnX2Kb-1

SnX2Kb-10

RnX2Kb-7

LnX2Kb-4

Autres articles de la catégorie Imaginart :

Tim White, artiste de l’Imaginaire / Fonds d’écran plein d’imagination ! / Ralph McQuarrie, créateur d’univers (1) / Ralph McQuarrie, créateur d’univers (2) / L’Imaginaire en fond d’écran ! / Peter Andrew Jones, fils de pulps / Andrew Probert, le papa des Cylons / Jules Verne en 3D / L’art de la SF et de l’heroic fantasy : Michael Whelan / Vador psychédélique et générique mythique / L’Empire vous parle ! / Un stardestroyer chez soi… / Affiches à part / Pour quelques fonds d’écran de plus / Star Wars en version steampunk ! / C’est fou ce qu’on peut faire avec un ticket de métro ! / Dangereux portes clés ! / Le FouRobot ! / Des peintures très « muppets » / La 3D anaglyphe selon Joel Fletcher / Frank R. Paul, l’artiste des pulps / Ma collection personnelle de pulps / Des images de rêve / Nemotechnik / Mondes et voyages de Didier Graffet / Un blog pour Scifimages / Jolis fonds d’écran galactiques / C’est merveilleux ! / Base extraterrestre appelle la Terre ! / L’art de Chris Foss / Du Separth ! / Du Separth (suite !) / Jules Verne et le CM2B / Le minimum pour une affiche / CoolVibe pour vous faire rêver / Documentaire sur Reynold Brown / Des vaisseaux et des robots / Envahisseurs sur cartes postales / Réalisez votre propre couverture de pulp ! / Le space-art de Chesley Bonestell / Un démon altaïrien signé Johannes Wahono / Un Cthulhu kanak / Le SILO et Altaïr IV / En provenance de la planète Vélas / Alex Schomburg : entre le comics et pulp / Un dessin de Ferrod pour Les Échos d’Altaïr / Un dessin de Bellamy pour Les Échos d’Altaïr / Un dessin des Tarquin pour Les Échos d’Altaïr / Un dessin de Law pour Les Échos d’Altaïr / Krahang et Krasue par Arissara I. Le Moing / Vincent Di Fate / Bruce Pennington / Bob Eggleton / Arthur Haas / Naoto Hattori / Roger Dean / Un dessin de Niko pour Les Échos d’Altaïr / Un dessin de Jules pour Les Échos d’Altaïr / Un dessin de Bianco pour Les Échos d’Altaïr / Une dédicace de David Yardin pour le blog / Un dessin de Ferrod pour Les Échos d’Altaïr / Frank Kelly Freas / Un dessin de Nicolas Keramidas pour le blog / Jaroslaw Jasnikowski / Ron Walotsky / Bob Layzell / Un dessin de Crisse pour le blog

18031309271915263615610534

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com

morbius @ 18:00
Enregistré dans Imaginart
CITATION CÉLÈBRE : SOLOMON KANE

Posté le Jeudi 24 septembre 2020

CITATION CÉLÈBRE : SOLOMON KANE dans Citation célèbre 5fuvKb-1« C’était son obsession, ce qui motivait toute son existence. La cruauté et la tyrannie envers ceux qui ne pouvaient se défendre embrasait son âme d’une colère noire, aussi féroce que tenace. Lorsque la flamme de sa fureur avait été attisée et qu’elle touchait à son paroxysme, il n’avait de cesse que sa vengeance soit consumée. Quand il lui arrivait de s’interroger sur sa conduite, il se disait qu’il accomplissait le jugement de Dieu, qu’il était un instrument du courroux divin, châtiant les êtres impurs. »

(Solomon Kane / Robert E. Howard)

morbius @ 16:45
Enregistré dans Citation célèbre, Fantastique, Littérature
BIENVENUE CHEZ LES KRELLS – Episode 8

Posté le Mercredi 23 septembre 2020

« Bienvenue chez les Krells » huitième épisode. Au programme : ZOMBIE, THE DEVIL’S REJECTS, ERASERHEAD, THE MACHINE GIRL, THE WALKING DEAD, CAPTAIN SKY ET LE MONDE DE DEMAIN, PHÉNOMÈNES PARANORMAUX et TUSK. Merci aux intervenants et à Trapard !

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube" onclick="window.open(this.href);return false;" >
morbius @ 16:59
Enregistré dans Bienvenue chez les Krells, Trapard
ROBOT-CRAIGNOS (122)

Posté le Dimanche 20 septembre 2020

ROBOT-CRAIGNOS (122) dans Cinéma bis 13061310000015263611288446

gyMtKb-overlods3 dans Cinéma bis américain

J’ai un peu hésité en cherchant à classer les robots de ROBOT SUPREMACY dans une rubrique. Autant ils peuvent avoir l’air inquiétants lorsqu’ils sont filmés dans l’obscurité et en contre-plongée, autant ils ne le sont plus du tout lorsqu’ils sont montrés en pieds. À ces moments-là, ils ressemblent beaucoup plus à une succession de caisses en aluminium imbriquées les unes dans les autres, agrémentées de deux énormes pinces en métal mou. Le fait que ce soient des robots d’outre-espace expliquerait leur agilité et leur facilité à se déplacer dans l’apesanteur terrestre. Mais le fait que ROBOT SUPREMACY soit destiné à un très jeune public en dit un peu plus long sur certains raccourcis, le but étant surtout de passer des messages à travers des thèmes liés à la science-fiction.

LzMtKb-overlods2 dans Robot-craignos

L’intrigue : La Terre a été conquise par des robots en provenance d’une galaxie lointaine. Les survivants sont contraints de rester chez eux et porter des implants électroniques sous peine de lourdes conséquences…

ROBOT SUPREMACY (2014) ou ROBOTS OVERLORD est un simili-blockbuster pour enfants réalisé par l’Irlandais Jon Wright, dont on peut à juste titre lui préférer son hilarant GRABBERS (2012) ou le BEYOND THE RAVE initié par la renaissante Hammer Films en 2008.

Le film de Jon Wright est un croisement entre la série V, LA GUERRE DES MONDES et un peu de l’univers post-apocalyptique de la saga TERMINATOR, le tout porté par de jeunes comédiens dont on suit les péripéties héroïques. À leurs côtés on retrouve Gillian Anderson, notre chère Scully recyclée en institutrice piégée dans un monde dystopique. Et Ben Kingsley en méchant de service.

- Trapard -

Autres vedettes de la catégorie Robot-Craignos :

Robot de Target Earth / Robot de Devil Girl from Mars / Robot de The Phantom Empire / Robot de The Robot vs. the Aztec Mummy / Robot de Vanishing Shadow /Robot de The Phantom Creeps / Robot de Undersea Kingdom / Robot de Superman (serial) / K1 / Ro-Man / Muffet / Robox / Robot géant des amazones de Star Crash / Robot de Flesh Gordon / 2T2 / Robot de Giant Robot / Gog / Kronos /Robot de The Space Giants / Robert / Wiki / Robots de The Lost Saucer / Robot de L’Invasion des Soucoupes Volantes / Jet Jaguar / Elias / QT-1 / Andy / Dot Matrix / Robot de The Goodies / Torg / Kryten / Robot de Dünyayi Kurtaran Adam /Robot de L’Homme Mécanique / Robot de Supersonic Man / Robot de Cosmo 2000 / Mechani Kong / Sparks / Robots de Ice Pirates / Maria (de Roboforce) / K-9Robot de The Bowery Boys Meet The Monsters / Robot de First Spaceship On Venus / « Friend » / RUR / Crow T. Robot, Gypsy & Tom Servo / Q / Tic Tac /Robowar / Robot de Frigia / Mark 1 / Kip / Doraemon / Robot de Métal Hurlant Chronicles /  Moguera / Robot de Galaxis / IG-88 / Stella / Metalogen Man / Tor /Robot de Superman Contre les Robots / Robot de Lost City / Robot de Supercar /Robot des Thunderbirds / Robot de Alien Armaggedon / Robot de Ikarie XB-1 /Robot de la série TV Superman (1951) / RuR (2) / Roscoe / Robots de Star Odyssey / Robot de La Edad de Piedra / Robot de l’épisode de La Quatrième Dimension : Oncle Simon / Stelekami / Auto / Eyeborgs / Astrul / Robot de Booby Trap / Vindicator / Robot de Bad Channels / Robots d’Alpha Cassiopée / Peebo / Robots de Super Inframan / TARS / Endhiran / Tor / Robot de Blake’s Seven / Vector & Hector / Robot des Arkonides / Robot de Yilmayan Seytan /Robots de La Guerre des Robots / Tau Zeta / Robot de L’Île aux Naufragés / Xar / JANIS 414 & BIO 2100 / Robot de Las Luchadoras contra el Robot Asesino / Robot de 3 Süper Adam / Robot de Klaun Ferdinand  a Raketa / SAM-104 / Robot de Moontrap / Decapitron / Vak & Krel / Robot de Mindwarp / Robot de Der Herr Der Welt / Minotaure / Samouraï Transformer / Klyton / Jen-Diki / Soaron & Terrasson / Robots de Wonder Woman / Orlak / Balbes / Robot de Star Virgin / Automatic Lover / Robot de Star Slammer / Robot de Radiorama / Robot de Robo Vampire / Robot de Top Line / Galax / Mandroïd / R.O.T.O.R. / Robotropolis

Robot « cool » ou « craignos » ?

18031309271915263615610534

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com

MONSTRES SACRÉS : VICTOR CROWLAY

Posté le Samedi 12 septembre 2020

MONSTRES SACRÉS : VICTOR CROWLAY dans Cinéma 14050303003115263612199975

guZqKb-victor dans Cinéma bis américain

VICTOR CROWLAY

Pour plusieurs raisons Victor Crowley serait presque le cousin germain de Jason Voorhees. Déjà parce que la franchise BUTCHER d’Adam Green est un bel hommage aux Slashers des années 80, avec une bonne dose de gore. Comme Jason, Victor tue à l’arme blanche et chacun de ses meurtres est une vraie prouesse d’inventivité à l’humour noir assumé. Et c’est le réalisateur et maquilleur John Carl Buechler (VENDREDI 13, CHAPITRE 7 : UN NOUVEAU DÉFI) qui a assuré les effets spéciaux du premier BUTCHER.

iuZqKb-victor3 dans Fantastique

Encore à l’instar de Jason auquel il ressemble beaucoup, Victor Crowley est un géant au visage difforme (l’un des personnages du premier volet le traite même d’ « Elephant Man ! »). Il est né d’une relation adultérine entre un pêcheur du bayou et de l’infirmière de sa femme mourante. Avant sa mort, celle-ci a lancé un maléfice au père et à son fils qui sera victime d’une mauvaise plaisanterie de gamins, un peu comme celle infligée à Cropsy l’anti-héro de CARNAGE (1981). Et le vaudou de la Louisiane faisant le reste, Victor Crowley laissé pour mort tourne en rond pendant des années autour de la cabane de son père et assassine tous les pêcheurs et les chasseurs qui s’approchent du bayou. Et c’est là que commence la saga, lorsque le révérend Zombie, un sorcier de pacotille, propose des excursions autour du bayou maudit.

huZqKb-victor2 dans Monstres sacrés

Le révérend Zombie est incarné par Tony Todd. Souvenez-vous, c’était lui le Candyman, et il est loin d’être l’unique guest star de la franchise puisque Robert Englund, Sid Haig, Tom Holland et même John Carl Buechler alternent les apparitions dans de petits rôles.

Pour ce qui est de Victor Crowley, il est joué par l’acteur Kane Hodder qui a interprèté Jason Voorhees dans 4 films de la saga, entre 1988 et 2002. Kane Hodder est l’acteur le plus imposant ayant interprété le rôle de Jason Voorhees, de par sa taille mais aussi sa corpulence (il mesure 1.91m et pèse environ 110 kg).

Pour conclure, les quatre films de la franchise sont BUTCHER : LA LÉGENDE DE VICTOR CROWLEY (2006, Hatchet), BUTCHER 2 (2010, Hatchet 2), BUTCHER 3 (2013, Hatchet 3) et VICTOR CROWLEY (2017, Hatchet 3). Et bien que le titre original inspire des meurtres à la hache, Victor Crowley tue avec tout ce qui lui passe sous la main. Donc à ne pas confondre avec la série Z titrée HATCHETMAN (2003) dans laquelle un citadin fou furieux trucide des strip-teaseuses à la hache.

- Trapard -

LE PREMIER BUTCHER EN VERSION FRANÇAISE :

Image de prévisualisation YouTube

LE SECOND BUTCHER EN VERSION FRANÇAISE :

Image de prévisualisation YouTube

Autres Monstres Sacrés présentés sur Les Échos d’Altaïr :

Alien / King Kong / Predator / Créature du Lac Noir / Mutant de Métaluna / Ymir /Molasar / Gremlins / Chose / Triffides / Darkness / Morlock / Créature de « It ! The Terror from Beyond Space«   / Blob / Mouche / Créature de Frankenstein / Visiteurs /Martien de La Guerre des Mondes (1953) / E.T. / Pinhead / Michael Myers / Fu Manchu / Leatherface / Jason Voorhees / Tall Man / Damien Thorn / Toxic Avenger / Bruce : le grand requin blanc / La Momie / Le Loup-Garou / Dr Jekyll et Mr Hyde / Golem / Dracula / Orlac / La Bête / Les Krells / Les Pairans / Le Cavalier sans Tête / Le Hollandais Volant / Body Snatchers / Freddy Krueger / L’Homme au masque de cire / Godzilla / Zoltan / Les fourmis géantes de « Them ! » / Les Demoni / Shocker / Green Snake / It, le Vénusien / Bourreau de Xerxès / The Creeper / Ginger et Brigitte, les sœurs lycanthropes / Tarantula / Intelligence Martienne / She-Creature / Gorgo / La princesse Asa Vajda / Ed Gein, le boucher de Plainfield / Quetzalcoatl / Le fétiche du guerrier Zuni / Octaman / Lady Frankenstein / Les rongeurs de l’apocalypse / Le baron Vitelius d’Estera / Les Tropis / Sssnake le cobra / Pazuzu / Sil / Pluton / Le docteur Freudstein / Le Monstre est Vivant / Les Hommes-Léopards / Victoria / Candyman / Les Judas

18031309271915263615610534 dans Trapard

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com

morbius @ 17:51
Enregistré dans Cinéma, Cinéma bis américain, Fantastique, Monstres sacrés, Trapard
LE MONDE D’ANDER

Posté le Mercredi 2 septembre 2020

LE MONDE D'ANDER dans Littérature 13100208544615263611602685
Dans un futur lointain archaïque, la magie est presque omniprésente, sauf en Canamérie, le pays natal d’Ander. L’adolescent possède pourtant quelques aptitudes, héritées de sa mère disparue dix ans plus tôt, et prend des cours secrets auprès d’un magicien paria, malgré l’hostilité générale. Les ennuis se multiplient, et ses pouvoirs prennent une brutale et inexplicable ampleur… Sans parler de la guerre qui couve contre les sorciers du pays voisin.
zZznKb-1 dans Nouvelle-Calédonie
L’auteur : D’origine française et vivant depuis 2013 en Nouvelle-Calédonie, Kévin GALLOT a commencé à partager son écriture via des concours de nouvelles depuis 2016, dont certains lui ont valu prix et publications (1er prix au concours de nouvelles du Sci-Fi Club / Maison du livre en 2016). Son premier roman, Le Monde d’Ander a bénéficié de l’aide de la Province-Sud de la Nouvelle-Calédonie, en étant lauréat du dispositif en 2019, permettant son accompagnement par l’écrivain et réalisateur local Roland ROSSERO.
Le Monde d’Ander est disponible ICI.
morbius @ 21:30
Enregistré dans Littérature, Nouvelle-Calédonie, Publifan
BIENVENUE CHEZ LES KRELLS – Episode 7

Posté le Dimanche 30 août 2020

« Bienvenue chez les Krells » septième du nom est tout frais sorti ! Encore une fois des passionnés vous présentent leurs films, le meilleur moyen de découvrir des titres parfois peu connus, voire inconnus. On les remercie tous et on salue Trapard pour son boulot toujours très apprécié !

Cliquez sur l’image ci-dessous ou sur ce lien pour voir la vidéo.

Image de prévisualisation YouTube

morbius @ 17:27
Enregistré dans Bienvenue chez les Krells, Trapard
LA TRILOGIE DE LIU CIXIN : ATTENTION, CHEF-D’ŒUVRE !

Posté le Samedi 29 août 2020

LA TRILOGIE DE LIU CIXIN : ATTENTION, CHEF-D'ŒUVRE ! dans Littérature 14072703494415263612413227

La trilogie de Liu Cixin : attention, chef d’œuvre !

Par Sonia FAESSEL

PbVlKb-1 dans Science-fiction

Écrite entre 2008 et 2010, traduite chez Actes Sud entre 2016 et 2018, la trilogie de Liu Cixin place d’emblée cet auteur chinois chez les grands de la SF. 

Pour preuve, il est le premier Chinois à avoir reçu le prix Hugo en 2015 pour Le Problème à trois corps, premier volet de la trilogie, et le troisième tome : La Mort immortelle obtient le prix Locus du meilleur roman de science fiction en 2017.

On ne parvient pas à obtenir beaucoup d’informations sur cet auteur : il est né en 1963, il a fait des études à l’université dans le domaine de l’ingénierie (eau et électricité). Comme il n’est pas dissident, ou du moins non perçu comme tel puisqu’il est très populaire en Chine, difficile de savoir comment il est arrivé à la SF. Il sera intéressant de découvrir son roman cyberpunk, Chine 2185, disponible en chinois uniquement pour l’instant, qui avait été publié à la veille des événements de Tian’anmen (1989).

Le sujet de la trilogie est classique : l’humanité est confrontée à une menace extraterrestre, l’espace s’élargit jusqu’à devenir cosmique, la dimension temporelle s’étend de la Révolution Culturelle chinoise à + 18 milliards d’années, fin de notre univers et naissance d’un nouveau.

C’est dans le traitement du space opera que réside l’originalité.  L’humain reste au centre de l’histoire, et n’est pas dépendant de la technologie, ce sont les réactions successives de l’humanité à la menace qui structurent la trilogie. 

deVlKb-1 dans Sonia Faessel

Dans Le Problème à trois corps, sont évoquées les aberrations de la Révolution culturelle, admises à présent en Chine, moins par esprit critique que pour présenter un personnage qui déclenchera la menace : Ye Wenjie, la fille d’un scientifique universitaire, déchu publiquement par son épouse et ses anciens étudiants. Enfermée dans une mystérieuse station militaire, elle va découvrir le système des Trisolariens et répondre à leur message en utilisant le soleil comme amplificateur d’ondes magnétiques. Son choix est déterminant, malgré l’avertissement lancé : « ne répondez pas ». 

UfVlKb-1Si Lui Ji  a l’impression d’être dans un jeu virtuel particulièrement sophistiqué, qui décrit le monde trisolarien, exotique à souhait, avec ses trois soleils tournant de manière aléatoire autour d’une planète habitée par des humanoïdes capables de se déshydrater et de se stocker lorsque le climat devient, en quelques jours, soit totalement glacial, soit plus brûlant que celui de Mercure, il comprend que ce monde virtuel ne l’est pas et qu’il décrit une civilisation extraterrestre. C’est la manière que les Trisolariens ont choisie pour communiquer avec l’Organisation Terre- Trisolaris (OTT), un groupe humain bien convaincu que l’humanité ne vaut pas la peine d’être sauvée et mené par Ye Wenjie. Avertis que les Trisolariens vont commencer leur voyage à destination de la Terre et ont choisi de détruire l’humanité, non par choix belliqueux, mais parce qu’ils ont déduit de la nature même de l’homme que toute idée de cohabitation serait impossible, les membres de l’OTT mènent des actions destructives pour affaiblir l’humanité. Les scientifiques du monde entier se suicident, les installations de communication sont détruites, et c’est un homme tout à fait ordinaire, Lui Ji, qui parvient à détruire le bastion de l’OTT, soit un navire de guerre transformé en forteresse. 

A la fin de ce premier volume, les Trisolariens font parvenir un dernier message aux Terriens, avant de couper tout contact : « Vous êtes de la vermine ». Ce à quoi, Chi Qiang, autre personnage important de la trilogie, commissaire peu conformiste, particulièrement inventif, d’une intuition redoutable, et ami de Liu Ji, répond en montrant un champ de locustes : « Les Trisolariens semblent avoir oublié quelque chose : personne n’a jamais triomphé de la vermine ».  Malgré cette note optimiste, les Terriens ont tout de même de quoi désespérer : les Trisolariens ont enveloppé la Terre d’intellectrons, créés à partir des dimensions quantiques.  Ils ont pour mission de bloquer toutes les avancées humaines dans le domaine des sciences fondamentales. Les Trisolariens se sont en effet rendus compte de l’incroyable avancée technologique de la civilisation humaine, en à peine deux siècles, et, comme ils mettront plus de quatre siècles avant d’arriver sur Terre, leurs vaisseaux ne maîtrisant pas la vitesse subluminique, ils ont trouvé ce moyen pour leur assurer une supériorité définitive. 

bkVlKb-1

Dans le deuxième volume, La Forêt sombre, l’humanité doit réagir face à sa fin inéluctable dans quatre siècles. Son histoire évolue en ères successives, celle de la crise, celle du Grand Ravin, épisode particulièrement catastrophique marqué par le désespoir, pour finir par l’ère de la dissuasion. Comme dans le précédent volume, les décisions sont prises en commun, par des comités, commissions et spécialistes, et des plans sont élaborés. On reconnaît la gouvernance collectiviste de la Chine, et, même si l’ONU est évoquée plusieurs fois, les espaces et les interventions des autres pays sont très peu présents, l’essentiel se passe dans l’espace chinois. Pour lutter contre les Trisolariens, deux idées sont retenues : la fabrication intensive de vaisseaux et d’armes capables de détruire la flotte trisolarienne, 4lVlKb-1et les « colmateurs », au nombre de quatre, choisis par l’ONU. Le colmateur représente le génie humain opaque aux Trisolariens, fondamentalement transparents et incapables de mensonges parce que motivés uniquement par la survie dans leur monde, puisqu’à chacun des bouleversements engendrés par leurs trois soleils, leur civilisation s’éteint, en attendant la prochaine période favorable. La dissimulation et le calcul stratégique leur sont étrangers et c’est sur cet avantage que la civilisation humaine compte pour obtenir la victoire. Comme les intellectrons espionnent tout et rapportent les faits, gestes et paroles des humains à leurs maîtres, le colmateur ne doit pas révéler son projet, mais le mettre à exécution. L’OTT riposte en adjugeant à chaque colmateur un « fissureur », dont la mission consiste à trouver et dévoiler le plan imaginé par le colmateur. Sur les quatre choisis, seul Liu Ji, choisi contre son gré et à son grand étonnement, réussira. Les Trisolariens ont compris son importance puisqu’à peine est-il sorti de la cérémonie d’intronisation de sa nouvelle fonction à l’ONU, qu’ils essaient de le tuer, par l’intermédiaire de leurs serviteurs de l’OTT. À la fin du volume, il ouvre l’ère de la dissuasion en menaçant de produire une onde suffisamment puissante pour donner à l’univers les coordonnées du monde trisolarien. Il a en effet compris, et les Trisolariens le savaient aussi, que l’univers est peuplé de millions de civilisations intelligentes, et non pas vide comme on le croit. Il est une « forêt sombre » : derrière chaque arbre se cache un chasseur, prêt à détruire toute concurrence, surtout quand le monde observé est jugé comme une menace, c’est à dire quand il a accédé à l’explosion technologique, ce qui est le cas pour l’humanité. La chaine de suspicion est l’arme fatale qui entraine l’agression et la destruction ; on ne peut jamais savoir si l’autre est sincère puisqu’il y aura toujours suspicion de mensonge. Révéler la position du système trisolarien entraine celle du système solaire tout proche, et conséquemment la disparition à plus ou moins longue échéance des deux mondes, mais c’est un risque à prendre. Les Trisolariens renoncent à la conquête de la Terre et changent de trajectoire. Ils libèrent aussi la Terre des intellectrons, et Lui Ji devient le sauveur de l’humanité. 

fpVlKb-1

C’est donc un happy end, malgré la tragédie de la perte totale de la flotte interstellaire, détruite par une « sonde » trisolarienne, en fait une arme redoutable, produite par une technologie que l’humanité ne pourra jamais atteindre.  L’histoire aurait pu s’arrêter à ce diptyque, mais elle se poursuit à un niveau cosmologique dans le troisième volume : La Mort immortelle. Il s’agit des chroniques du hors–temps, écrites par Cheng Xin, survivante de l’humanité à plus de 18 milliards d’années de distance.  Choisie par l’ONU pour remplacer Lui Ji au poste de « porte épée », soit l’arme de dissuasion  (la menace de l’envoi des coordonnées du système trisolarien dans l’univers par une onde gravitationnelle), elle ne l’utilise pas lorsque les Trisolariens attaquent la Terre, et c’est la fin de l’ère de la dissuasion. On apprend qu’elle a été manipulée par les intellectrons, incarnés par l’androïde intellectra : à peine l’inflexible Jiu Ji est-il remplacé que les Trisolariens, qui ont fait des progrès en plus de CqVlKb-1trois siècles d’observations des sociétés humaines, ont utilisé la faiblesse humaine, en l’occurrence, la compassion et l’amour de ses semblables, qui empêchent la jeune Cheng Xin de dévoiler les coordonnées à l’univers. L’ère de la post dissuasion commence : l’humanité est rassemblée en Australie, seule « réserve » autorisée, et les réfugiés sont conviés au cannibalisme pour pallier les problèmes de nourriture à venir. C’est l’alternative que les Trisolariens ont proposée au lieu de l’éradication totale. Mais c’est compter sans les deux vaisseaux qui avaient fui lors de l’ultime bataille, voyant bien qu’aucune échappatoire n’était possible lors de la destruction de la flotte ; le Gravité, muni du système d’émission d’ondes gravitationnelles, envoie les coordonnées des deux systèmes, et celui de Trisolaris ne tarde pas à être détruit. Les Trisolariens reprennent leur voyage interstellaire et la Terre attend son éradication prochaine. Plusieurs plans s’élaborent : le plan escalier, qui consiste à envoyer un cerveau humain dans l’espace pour rencontrer le futur ennemi, , la construction de vaisseaux subluminiques, les cités bunker dans l’espace, à l’abri dans l’ombre de Jupiter, et capables de se déplacer pour échapper à la destruction du système solaire. C’est ce dernier qui prévaut, et Jupiter abrite bientôt plus de cinquante cités bunker, soit la quasi totalité de l’humanité. Seuls cinq millions d’humains restent sur leur planète mère, attendant la destruction avec  fatalisme, dans un paradis de verdure où la nature a repris ses droits, puisque la civilisation est partie dans l’espace. Du bras gauche de la constellation Orion, arrive l’arme fatale, sous la forme d’un « post-it », une feuille minuscule qui avale l’espace tridimensionnel pour le transformer en une titanesque peinture bidimensionnelle. C’est la fin de l’univers entier, en attendant la naissance du nouveau, dans lequel les onze dimensions seront à nouveau présentes, et seuls un couple d’humains réfugiés dans une « bulle univers » pourront le contempler. Nous sommes dans le hors temps, à plus de dix huit milliards d’années, l’itinéraire de la civilisation humaine est accompli, car « l’ultime métamorphose de toute civilisation intelligente consiste à devenir aussi grande que ses pensées ». 

9tVlKb-2On peut en effet voir la trilogie de Liu Cixin comme une histoire de l’humanité, certes centrée sur la Chine à laquelle elle appartient, mais aussi sur l’espace et l’univers. Pas d’évolution géologique, pas de suprématie divine, mais des étapes déterminées par des comportements, fondés sur les réactions des hommes face à ce qui menace leurs existences. L’imaginaire visualise des séquences hallucinantes : le cuirassé coupé en deux par le poignard épée de Liu Ji, un filament issu de la nanotechnologie plus fin qu’un cheveu et plus solide que n’importe quel métal ; la description de l’entrée de l’équipage de l’Espace Bleu dans une poche de la quatrième dimension ; la destruction de la flotte interstellaire par la gouttelette envoyée par les Trisolariens ; l’effondrement des planètes dans la deuxième dimension. Aux périodes d’espoir, voire d’arrogance, lorsque la solution semble trouvée, succèdent des décennies de désespoir : les héros d’autrefois sont honnis parce qu’on les accuse de ne pas avoir pris les bonnes décisions, des scènes de paniques effroyables tuent des milliers de gens, lorsque l’alerte planétaire est déclenchée par erreur. L’on découvre les progrès technologiques et les décors des civilisations successives par bonds dans le temps, lorsque les personnages principaux se réveillent de leur mise en hibernation plusieurs décennies ou siècles plus tard. C’est ainsi que Cheng Xin sera réveillée pour sa dernière mission avant la fin de l’univers, et retrouvera sur Pluton Liu Ji, âgé de plus de deux siècles. 

SwVlKb-3

C’est surtout une histoire de l’esprit humain et de la force des émotions que Liu Cixin incarne à travers des personnages clés : Ye Wenjie, la scientifique fondatrice de l’OTT,  Liu Ji, enfermé dans son bunker pendant plus de cinquante ans pour tenir tête aux Trisolariens par sa fonction de « porte-épée », le colmateur Wade, inflexible et dont toute la vie se résume à « en avant, en avant », la jeune Cheng Xin, auteur des chroniques hors-temps du troisième volume. Tous incarnent une valeur forte, endurance, abnégation, ténacité, et tous ont un sens aigu du devoir, en partie celui de suivre les ordres de leurs supérieurs, mais davantage celui envers l’humanité. Des émotions comme la peur et le désespoir rythment le récit, mais l’amour, la compassion et la capacité d’émerveillement sont seuls capables uyVlKb-3de tirer un homme hors de soi pour le faire passer dans une autre dimension, celle de la compréhension de ses semblables et de l’univers. C’est ainsi que Liu Ji se voit révéler le concept de « forêt sombre » de l’univers par la compagne imaginaire qu’il se créé lorsqu’il devient colmateur et choisit de se retirer dans un endroit idyllique et hors de tout contact, elle est et sera toujours son seul amour ; de même, Yun Tianming, amoureux en secret de Cheng Xin, accepte que son cerveau soit envoyé dans l’espace et offre, avant de partir, une étoile à celle qu’il aime. Les deux se retrouveront sur cette étoile et c’est encore Yun Tianming qui offre à Cheng Xin, l’univers 647 dans lequel elle peut encore vivre après que tout soit détruit. Amour et compassion ne font pas bon ménage avec la logique et sont responsables de la destruction de l’humanité : c’est parce que Cheng Xin n’a pas su actionner le bouton qui donnait les coordonnées du système trisolarien que le grand exil australien a eu lieu, c’est encore parce qu’elle a interdit à Wade de continuer son programme de vaisseaux subluminques, dont le prix à payer était la destruction d’une cité bunker et de tous ses habitants, que toute échappatoire est interdite lorsque l’arme ultime lancée par les « chasseurs » d’Orion apparaît dans le système solaire. Mais c’est un destin que les Trisolariens ont fini par envier à l’humanité, eux qui ont dû renoncer à toute émotion au nom de la survie, et dont les rares survivants sont condamnés à errer sans but jusqu’à la fin de l’univers. 

Au final, une trilogie d’une grande intensité, qui mélange avec une habileté remarquable la culture occidentale et chinoise, et utilise avec virtuosité les grands thèmes de la science fiction pour en faire une œuvre d’une tonalité unique et profondément originale. 

u0VlKb-1

18031309271915263615610534

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com

 

morbius @ 18:38
Enregistré dans Littérature, Science-fiction, Sonia Faessel
123456...296