ENCYCLOPÉDIE DE LA SCIENCE-FICTION

Posté le 18 mars 2016

ENCYCLOPÉDIE DE LA SCIENCE-FICTION dans Bibliothèque altaïrienne 16030108253515263614018267

La bibliothèque altaïrienne est constituée de la collection personnelle de Morbius. On y trouve des livres de référence anciens ou récents sur la SF et le Fantastique dans les domaines du cinéma, des séries télévisées, de la littérature, des plus grands auteurs, de quelques artistes de renom et de tant d’autres choses appartenant aux contrées de l’Imaginaire. Explorons ses rayons, choisissons un livre, feuilletons ses pages…

16031708452315263614066763 dans Littérature

On prend un bouquin et on y va. Non pas que ma bibliothèque soit celle de la légendaire Alexandrie, croulant sous des milliers d’ouvrages plus remarquables les uns que les autres, mais elle peut réserver quelques surprises à ceux qui s’intéressent encore à ces choses que l’on appelle « livres », et leur permettre de découvrir un bouquin qui les intéresse ou qu’ils cherchaient depuis longtemps, un livre rare, une curiosité méconnue… Ici point de romans, uniquement des livres de référence, des dictionnaires, des encyclopédies, des ouvrages spécialisés maigrichons ou obèses, souvent anciens, ceux qui font toujours preuve d’une grande générosité à mon égard pour me livrer leurs innombrables informations afin de m’aider dans la rédaction des articles de ce blog. Vous les croiserez peut-être sur eBay s’ils vous séduisent…

16031709251015263614066819Si j’ai décidé de commencer aujourd’hui par l’Encyclopédie de la Science-Fiction, c’est que ce vieux bouquin me rappelle bien des souvenirs…

Je me le suis offert en 1980 grâce au billet de 5 000 F que m’avait donné ma cousine pour mes 14 ans. Elle avait d’ailleurs été très étonnée de me voir acheter un livre plutôt que des disques ou je ne sais quoi d’autre qu’un ado de mon âge aurait dû alors s’acheter à ses yeux. Mais le p’tit Morbius était déjà complètement atteint par la SF, et il ressentait le besoin de vouloir connaître la belle histoire de ce genre alors sous-estimé.

Cette encyclopédie, je l’avais repérée librairie Hachette, au centre ville. Son prix n’était pas donné, mais je la désirais plus que tout, ne serait-ce que pour sa merveilleuse couverture qui me transportait déjà « out of this world » ! Comprenez donc : on y voyait un Stardestroyer revu et corrigé (à la sauce Chris Foss ?…), un Robby le robot étincelant, un Dark Vador brandissant son sabre laser, la station spatiale de 2001 : L’ODYSSÉE DE L’ESPACE et un pur vaisseau échappé des couvertures des romans  de science-fiction de l’époque. Et puis rien que son nom, Encyclopédie de la Science-Fiction, en imposait déjà grandement ! Sans compter la préface signée Isaac Asimov et la quatrième de couverture qui présentait un Stormtrooper sur fond galactique avec météore s’écrasant sur une lune, en compagnie d’un tripode martien échappé de La Guerre des Mondes de Wells. Bref, du pur jus SF !

L’Encyclopédie de la Science-Fiction est un livre de 223 pages, grand format, traduit de l’anglais par Michel Lederer et adapté par Jean-François Jamoul. Son édition française a été réalisée sous la direction de Claude Schaeffner assisté de Anke Hérubel. Sa première édition, anglaise, date de 1978, chez Octopus Books Ltd, Londres. L’édition française date quant à elle du premier trimestre 1980 par la Compagnie Internationale du Livre (CIL). L’ensemble a été supervisé par Robert Holdstock.

16031808355315263614069036

Présentation de l’Encyclopédie de la Science-Fiction par CIL où l’on se demandait encore, en 1980, qu’est-ce que la SF ?

« La science-fiction, est-ce un langage nouveau, une mode, un phénomène de notre temps, une littérature à part entière ? Quel dénominateur commun y a-t-il entre Jules Verne, Edgar Allan Poe, Aldous Huxley, Stanley Kubrick ? Qui sont Philip K. Dick, Jack Vance, Gérard Klein, Isaac Asimov, André Ruellan, Kurt Steiner, Stefan Wul ? Qu’est-ce que le Fandom, la New Wave, les Pulps, que veut dire Hardware ? Pour connaître la science-fiction, est-il nécessaire de connaître l’anglais ? Quand a paru Ravage ? Avez-vous lu Ubik ? Aimez-vous Dune ? Orange mécanique, est-ce de la science-fiction ?

Onze écrivains, onze grands noms de la science-fiction explorent, inventorient, comparent, remontent aux sources. Douze chapitres fouillés, détaillés, fournissent les réponses à toutes ces questions, offrent un panorama éblouissant de l’art et des artistes inspirés par la science-fiction, ouvrent des points de vue nouveaux sur la science-fiction elle-même, notre temps, notre monde. »

En effet, dans l’Encyclopédie de la Science-Fiction la parole est donnée à Brian Stableford, Douglas Hill, Michael Ashley, Alan Frank, Harry Harrison, Chris Morgan, David Hardy, Patrick Moore, Christopher Priest, Malcom Edwards et Robert Holdstock à travers douze chapitres : Repères, L’union de la science et de la fiction, Principaux thèmes, Pulps et magazines, La science-fiction au cinéma, Le héros de métal, Rencontre avec les extraterrestres, Les illustrations de science-fiction, De la fiction à la réalité, La science-fiction à travers le monde, La new wave et Hier, aujourd’hui et demain.

C’est du concentré, du costaud, traité avec grand sérieux (mais on n’est pas là pour rire), le tout accompagné d’une belle iconographie et de jolies introductions dont certaines déjà publiées sur Les Échos d’Altaïr (voir ici).

16031808344715263614069035

On analyse, on décortique, on s’interroge, on cherche midi à 14 heures, mais c’est normal : ce sont des spécialistes, et ils y vont tous de leur approche personnelle et particulière de ce genre extrêmement riche et intelligent qu’est la Science-Fiction, avec forcément d’innombrables références littéraires bien utiles.

Un chapitre consacré au cinéma de SF présente les classiques METROPOLIS, le serial FLASH GORDON, PLANÈTE INTERDITE, 2001 : L’ODYSSÉE DE L’ESPACE, SOLEIL VERT, et on y parle de LA GUERRE DES ÉTOILES (STAR WARS) en ces termes : « La Guerre des Étoiles : le plus raffiné des divertissements de SF. » L’Encyclopédie de la Science-Fiction a dès lors tout mon respect…

À la fin de l’Encyclopédie de la Science-Fiction on trouve les annexes qui rassemblent les sous-chapitres Le Domaine français de la science-fiction, Fandom, Les prix, Magazines, Films et Les auteurs. C’est d’ailleurs là que j’ai pu y dénicher une excellente définition du mot « fanzine », définition que je n’hésiterai pas à reprendre dans les premiers numéros de CosmoFiction Fanzine afin de mettre au parfum les Calédoniens.

J’eus souvent quelques difficultés à suivre l’Encyclopédie de la Science-Fiction à mes 14 ans, relisant plusieurs fois certains passages, mais il compte parmi mes tous premiers bouquins de référence sur le genre, et jamais je n’ai regretté de l’avoir acheté.

- Morbius -

16031808392615263614069037

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez